Huile de coco

Dans de nombreux magazines, dans les réseaux sociaux, on parle de plus en plus de l’huile de coco mais qu’en est-il réellement?

Je n’aborderai dans cet article que son utilisation en cuisine, car il existe bien d’autres domaines pour lesquelles elle est utilisée.

huile-de-coco2

 

Nommée aussi huile de coprah, elle est connue depuis longtemps. Elle est produite sous les tropiques où elle est couramment utilisée pour de multiples usages.

Il existe plusieurs sortes d’huile de coco:

  • L’huile de coco vierge est extraite par pression de la pulpe fraîche de la noix de coco, pelée et broyée. Elle a un petit goût de noix de coco et un peu son odeur. L’huile de coco extra vierge est une huile plutôt à usage alimentaire.
  • L’huile de coco raffinée est extraite à partir de copeaux noix de coco séchée ou fumée ce qui donne du coprah. Elle est ensuite raffinée et désodorisée. Le raffinage ne change pas la composition des gras. Elle n’a plus le goût ni l’odeur de la noix de coco et est beaucoup moins saine. Par contre, elle est beaucoup moins chère aussi. Pour la différencier avec l’huile de coco vierge, elle est plutôt nommée huile de coprah.
  • L’huile de coco hydrogénée ou partiellement hydrogénée est essentiellement utilisée par l’industrie agro-alimentaire. Elle subit de nombreux traitement chimiques. Ce sont les gras trans que l’on trouve dans certains aliments fabriqués industriellement. Il faut en consommer le moins possible.

Côté cuisine:

  • Son aspect: du fait de la quantité importante en gras saturés comme pour l’huile de palme ou les graisses animales, fait qu’elle est solide à température ambiante contrairement aux autres huiles. Il faut donc en tenir compte en pratique, car selon ce que l’on doit faire on doit la faire fondre avant de l’utiliser. Cette propriété est intéressante en pâtisserie. Elle donne une texture onctueuse et fondante à la pâte à tarte, aux gâteaux et aux biscuits. Comme elle durcit après refroidissement, elle peut donner des préparations plus épaisses que lors de la fabrication.
  • Son goût: l’huile de coco vierge a un petit goût de noix de coco. Cela peut-être très intéressant pour la préparation des plats exotiques ou lorsque l’on veut ajouter une saveur supplémentaire. De plus, elle a une saveur légèrement sucrée.
  • Sa résistance à la chaleur: l’huile de coco supporte les températures élevées. Elle ne se décompose pas à la chaleur, ne perd pas ses propriétés et ne devient pas toxique.

Mon avis après de nombreuses utilisations:

  • J’apprécie particulièrement l’huile de coco pour remplacer l’huile de colza ou l’huile d’olive dans  les préparations exotiques, car elle apporte une saveur subtile de noix de coco ou la renforce si vous ajouter du lait de coco.
  • En pâtisserie, elle apporte de l’onctuosité. Si vous l’utilisez pour remplacer le beurre, il en faudra 25% de moins, car comme c’est une huile, elle ne contient que du gras contrairement au beurre qui contient de l’eau et du gras. Par contre pour remplacer une huile, on met la même quantité.
  • Du fait qu’elle durcit et est solide à température ambiante, elle est intéressante lorsque l’on confectionne des préparations sans cuisson.

Voici quelques recettes cuisinées avec l’huile de coco:

Muffins aux bleuets ou myrtilles

Pâte à tartiner aux noisettes

Cookies moelleux au quinoa et pépites de chocolat

Curry de tofu aux poivrons

Côté santé :

A ce jour, peu d’études scientifiques ont été réalisées sur l’huile de coco contrairement à l’huile d’olive, de canola (colza) ou de soya. C’est pourquoi, Il est préférable de rester prudent par rapport à certaines allégations qui circulent.

Voici un petit résumé:

  • Elle ferait perdre du poids. Plusieurs études scientifiques ont constaté que les personnes consommant de l’huile de coco chaque jour perdaient un peu de poids, mais que cet effet disparaissait après un mois d’utilisation. Elle ne participe pas à la prise de poids en raison de la présence d’acides gras saturés qui sont rapidement brûlés, mais cela reste quand même du gras et comme tous les corps gras ils doivent être consommés avec modération.
  • L’huile contient presque uniquement des acides gras saturés, environ 90%. Mais à la différence des graisses animales, également très riches en acides gras saturés, elle contient une quantité inhabituelle d’acides gras à chaîne moyenne (TMC), environ 50% d’acide laurique que le corps a beaucoup de mal à stocker et qui sont directement utilisés par l’organisme pour apporter de l’énergie.
  •  La particularité de l’huile de noix de coco découle de son contenu élevé en acide laurique, un acide gras à chaîne moyenne comme expliqué ci-dessus. En effet, parce que son métabolisme est différent des acides gras à chaînes plus longues, il aurait un effet neutre sur le cholestérol. En somme, il ferait augmenter le «mauvais» cholestérol (LDL), mais également  le « bon » (HDL).
  • L’acide laurique aurait une action pour stimuler le système immunitaire. En effet, les graisses présentes dans l’huile de noix de coco ont des qualités nutritives très proches de celles trouvées dans le lait maternel ainsi que des propriétés immunitaires identiques.
  • Elle aurait des propriétés antibactériennes, antifongiques et également des propriétés anti-inflammatoires.
  • Elle pourrait ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer.

En conclusion, l’huile de coco vierge est une matière grasse qui peut être utilisée en cuisine, mais pas en remplacement d’autres matières grasses comme l’huiles d’olive ou de colza (canola).

 

 Sources:

Extenso, Santé innovation, huile de coco info, Santé Canada, Alzheimer Society of British Columbia, Fondation des maladies du coeur, Newgent J. Coconut Oil – What Is It All About?, journal of medical food

News letter

Inscrivez-vous

4 Responses to Huile de coco

  1. Hervé RV 22 novembre 2016 à 11 h 51 min #

    Bonjour Evelyne, bonjour Elodie,

    Bravo et merci pour votre travail, votre blog et vos articles. J’apprécie votre approche culinaire santé !
    Il semble que nous ayons des similarités dans nos démarches et nos approches respectives.
    J’aime votre recherche de modération et d’objectivité dans la façon dont vous délivrez l’information sans céder à la tentation (fréquente) des titres accrocheurs » et « négatifs » du type : « aliment anti-quelque-chose » ou encore « recette anti-bidule » ou je ne sais quoi… bref !
    Un vrai plaisir de vous visiter et de vous lire ! 🙂

    Au plaisir…

    Hervé RV

    • Evelyne 22 novembre 2016 à 15 h 21 min #

      Bonjour, merci pour votre commentaire élogieux. En effet, nous essayons d’être objectives et de ne pas rentrer dans les modes actuelles. Nous proposons à nos lecteurs des recettes facile et en général rapide pour tous aussi bien traditionnelles que pour certains régimes afin de satisfaire le plus grand nombre en cuisinant maison. Je suis allée sur votre site que je trouve très intéressant. Au plaisir. Evelyne et Elodie

  2. olivier 22 août 2017 à 14 h 17 min #

    Bonjour,
    Je viens de lire cette article et je voudrai savoir si vous avez plus de précision à ce jour concernant les bienfaits ou non de l’huile de coco.
    A vrai dire, je sors d’un programme de rééducation fonctionnelle du coeur suite à un infarctus et il m’a clairement été dit de ne pas utiliser d’huile de coco en cuisine. Il est préférable, comme vous l’indiquez dans votre article, d’utiliser de l’huile de colza ou de l’huile d’olive (huile de noix également) pour l’assaisonnement. Et de l’huile d’olive pour la cuisson.
    Merci

    • Evelyne 22 août 2017 à 15 h 00 min #

      A la vue des nouvelles recherches américaines sur l’huile de coco, elle est plutôt déconseillée aux personnes ayant du cholestérol ou des maladies cardiovasculaires ou de façon très occasionnelle. L’huile d’olive, de colza, de noix et de sésame restent un meilleur choix santé.

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir tous les mois nos nouveaux articles et recettes santé

Pour vous inscrire

CLIQUEZ ICI