Salicorne au naturel

La salicorne gagne à être connue. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas une algue mais une plante sauvage qui pousse dans les marais salants et sur les bords de mer. Elle est aussi appelée haricot ou cornichon de mer. On peut la récolter sauvage mais elle est aussi cultivée dans l’eau salée. Elle commence à se développer à la fin de l’automne, végète ensuite tout l’hiver et pousse au printemps.  Elle arrive à maturité à partir du mois de mai, ses tiges atteignent une trentaine de centimètres et deviennent particulièrement résistantes. On la récolte alors, avant que ses rameaux ne deviennent fibreux, jusqu’à la fin du mois d’août.

Même si ce n’est pas une algue, elle en a toutes les qualités nutritives. Riche en minéraux (iode, fer, calcium, potassium), en vitamines A, B et C. Elle est également diurétique et dépurative. En plus, elle est très peu calorique et peut servir de coupe-faim.

Ce sont les jeunes pousses des tiges que l’on consomme comme condiment tout comme les cornichons. Elles remplacent aussi les haricots verts. Elles se mangent crues ou cuites. Et comme elles poussent dans l’eau salée, il ne faut pas mettre de sel quand vous la cuisinez. En effet, naturellement la salicorne est déjà très salée.

On peut la trouver chez les poissonniers, les ostréiculteurs ou les sauniers. Pour une salicorne de qualité achetez celle qui est étiquetée « agriculture biologique » ou ‘signé Charentes Poitou ».

J’aime beaucoup la déguster et la servir avec du poisson car elle se marie très bien avec.

Cette recette est on ne peut plus simple. La salicorne remplace les haricots verts ou autre légume vert. D’habitude, je préconise la cuisson à la vapeur mais comme elle est très salée, la cuisson dans l’eau permet de la dessaler un peu.

Note de la recette

  • (0 /5)
  • 0 ratings

Partage cette recette

Recettes similaires

NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir tous les mois nos nouveaux articles et recettes santé

Pour vous inscrire

CLIQUEZ ICI