Pommes de terre façon boulangère

Il existe plusieurs variantes des pommes de terre boulangère. Celle que je vous propose est dérivée du gigot boulangère que je cuisine de temps en temps. Je l’ai adaptée à mon idée et modifiée plusieurs fois. Mais, ma dernière version est très appréciée de ma famille. Aussi, je vous la partage aujourd’hui.

Ce plat de pommes de terre est beaucoup plus léger que le gratin dauphinois. Il peut être servi tout au long de l’année. C’est un accompagnement idéal avec les viandes et poissons grillés ou rôtis.  Il est facile à préparer mais long à cuire.

Choisissez des pommes de terre à chair fondante mais ferme quand même. Elle absorbera le liquide de cuisson sans pour autant se démonter. Plusieurs variétés conviennent : la Monalisa, l’Agata, la Nicola, la Roseval. Pour les québécois, vous aurez des conseils sur épatante patate .

Pour confectionner ce plat, la mandoline est idéale. En effet, elle permet de faire des tranches d’égale épaisseur et d’aller plus vite. Mais, il faut respecter les consignes de sécurité et utiliser les protections car c’est très coupant. Sinon, le taillage peut très bien se faire avec un bon couteau de cuisine.

J’aime qu’il y ait des pommes de terre bien croustillantes sur le dessus comme sur la photo de présentation de la recette. Mais, si vous n’aimez pas et que vous voyez que le dessus commence à dorer. Il y a 2 solutions. Soit, vous baissez la température du four mais dans ce cas, le temps de cuisson sera rallongé. Sinon, mettez sur le dessus du gratin une feuille de papier aluminium ou de papier cuisson.

Ce gratin se congèle très bien et il est même meilleur si vous le réchauffez.

Note de la recette

  • (0 /5)
  • 0 ratings

Partage cette recette

Recettes similaires

NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir tous les mois nos nouveaux articles et recettes santé

Pour vous inscrire

CLIQUEZ ICI