All Recipes or Posts by Evelyne

Montrer la recette

Gâteau à la ricotta et aux pommes

Gâteau à la ricotta et aux pommes

0 de 5 40 Minutes

Comme je vous l’ai déjà dit. J’aime beaucoup les gâteaux avec des fruits. De plus, c’est une agréable façon d’augmenter la quantité journalière de fruits et légumes recommandée par les...

Voir la recette

Galette pomme amande

Galette pomme amande

0 de 5 25 Minutes

Le 6 janvier c’est la jour des galettes. On ne saurait passer l’Épiphanie sans en déguster une. Cette année je vous en propose une aux pommes. Et, pour varier les...

Voir la recette

Sauce aux canneberges

Sauce aux canneberges

0 de 5 8 Minutes

Les canneberges ou cranberries sont récoltés à l’automne au Québec avant les premières gelées. Si vous avez envie de savoir comment, lisez cet article. Elles font partie de la tradition...

Voir la recette

Sapin fraîcheur

Sapin fraîcheur

0 de 5

L’apéritif est un moment convivial surtout au moment des fêtes mais il doit rester léger. S’il est trop copieux, on ne pourra pas apprécier les mets du repas. A la...

Voir la recette

Montrer l'article

Conseils pour retrouver la forme et les formes après les fêtes

Après les excès du temps des fêtes, notre corps a besoin de se mettre au repos pour retrouver forme et vitalité. Beaucoup parlent de « détox » mais nous préférons parler d’alléger ses repas et de reprendre une alimentation équilibrée. Inutile de suivre les régimes et autres cures que l’on peut voir partout en début d’année et à des périodes sensibles comme avant les vacances d’été. Les « cures détox » n’ont aucun fondement médical ni scientifique. De nombreuses études ont été faites à ce sujet par des médecins et des pharmaciens. Aucune n’a prouvé que ces cures détoxifiaient complètement notre organisme.

Si vous êtes en bonne santé, vos organes sont tout à fait capables de faire normalement le nettoyage régulier nécessaire. Si le foie n’est pas malade, il remplit chaque jour son rôle d’élimination des déchets. Ensuite, ceux-ci sont évacués par les reins. Alors, inutile de dépenser des sommes folles en tisanes, thés spéciaux et autres produits détox. Ainsi, vous ferez de substantielles économies. Mais certains comportements sont nécessaires pour aider votre organisme après les excès.

Voici quelques conseils:

  • Certains aliments aident nos organes à faire leur travail de nettoyage. Alors, n’hésitez pas à manger du radis noir, de l’artichaut, des betteraves, de l’ail, des choux et autres crucifères comme les brocolis, les navets, le cresson.
  • Buvez au moins 1,5 l d’eau. Vous pouvez la boire avec des tisanes à base de romarin ou de fenouil, de thé vert ou avec du jus de citron ou du gingembre. Évitez d’y ajouter du sucre.
  • Reprenez une vie équilibrée avec des repas pris à des heures régulières.
  • Dormez suffisamment car le sommeil est important pour permettre au corps de se reposer et de se maintenir en santé.
  • Reprenez le sport. Faites une marche d’au moins 30 minutes par jour. Exit les ascenseurs, les minis parcours en voiture.
  • Prenez des repas équilibrés. Chaque repas doit comporter :
    • La moitié de l’assiette sous forme de légumes,
    • 1/4 de l’assiette sous forme de produits céréaliers de préférence complets ou à grains entiers,
    • 1/4 de l’assiette sous forme de protéines végétales ou animales .

  • Le petit déjeuner est important, ne le négligez pas. Il permet d’éviter les fringales et les coups de fatigue en milieu de matinée. Il doit être riche en fibres, en céréales complètes et en protéines. Évitez les céréales du commerce trop riches en sucres ajoutés, pauvres en fibres et en protéines. Vous pouvez trouver de nombreuses idées de petits déjeuner santé en suivant ce lien.
  • Allégez vos repas en mangeant moins de protéines animales et en prenant des soupes ou des soupes repasElles rassasient vite tout en étant moins caloriques.
  • Et bien sûr, bannissez les plats prêts à manger et les aliments ultra transformés de l’industrie agroalimentaire. De même certains produits bio ou sans gluten sont très riches en conservateurs et autres additifs alimentaires. Privilégiez les aliments bio ou locaux moins riches en pesticides. Mangez principalement les produits de saison et locaux plus durables pour la planète et sains pour votre santé.

 

Sources :

Connaissances personnelles et professionnelles d’Élodie, nutritionniste, et d’Évelyne, professeur de cuisine et de nutrition de base à la retraire .

Autres sources : Santé magasine, allo docteurs, encyclopédie des aliments, livre de « Bernard Lavallée ou le nutritionniste urbain  » qui a écrit « N’avalez pas tout ce qu’on vous dit » et qui anime de nombreuses émissions au Québec. Livre et Blog du Pharmachien  où vous pouvez trouver de nombreuses explications en images faites avec beaucoup d’humour

Faire des sablés de Noël à suspendre dans le sapin

A la maison, traditionnellement l’approche de Noël est l’occasion de cuisiner des sablés en famille. Petits et grands les confectionnent et les décorent. L’avantage des sablés c’est qu’ils sont faciles à faire par les enfants même petits. Ils peuvent les décorer selon leur imagination. C’est un bon moment de partage.

Ils peuvent être préparés à l’avance. En effet, ils se conservent très bien dans une boite en métal plusieurs semaines. Mais, on peut aussi les faire pour les suspendre dans le sapin. Et pourquoi ne pas fabriquer un grand calendrier de l’avant gourmand et y suspendre un sablé pour chaque jour de l’avant. C’est une bonne façon de faire patienter les petits gourmands. Vous pouvez aussi alterner avec des sablés vitrail ou d’autres gourmandises.

Voici comment faire des sablés à suspendre:

1) D’abord, il faut faire une pâte sablée

J’ai testé plusieurs recettes. Je vous donne celle qui marche à tous les coups et qui est facile et rapide à préparer:

La pâte sablée ordinaire, à laquelle vous pouvez ajoutez des ingrédients (poudre d’amandes ou de noisettes) et/ou des épices.

Après un temps de repos de 1/2 heure ou plus. Faites chauffer le four à 180 °C ou 350° F avant d’étaler la pâte.

2) Étaler la pâte

Il y a deux façons de procéder.

  • La méthode où l’on saupoudre une fine couche de farine sur le plan de travail ainsi que sur le rouleau. Mais, il ne faut pas trop fariner, ni travailler la pâte car elle risque de devenir dure et de perdre son élasticité.
  • La méthode où on met la pâte entre 2 feuilles de papier cuisson ou sulfurisé et dans ce cas, on n’utilise pas de farine (voir plus d’explications).

Personnellement, pour les sablés, je préfère la 1ère méthode car avec la 2ème méthode il arrive qu’il y ait des petites pliures qui se forment en surface et ce n’est pas très joli pour des sablés à présenter. Je le fais plutôt pour des tartes. Mais ce n’est que mon avis.

Lorsque vous étalez la pâte et qu’elle a tendance à coller, n’hésitez pas à fariner légèrement le rouleau à pâtisserie. Il en est de même pour le plan de travail. Si la pâte à tendance à y coller, retournez-la ou soulevez-la et farinez légèrement.

La pâte doit avoir une épaisseur de 3 à 5 millimètres. Plus mince, les sablés risquent de se casser. Plus épaisse, ils ne seront pas aussi bons et plus longs à cuire.

3) Découper la pâte avec les emporte-pièces

Pour faire des sablés à suspendre, il faut faire un petit trou en haut des sablés pour pouvoir passer un fil ou un ruban. Le trou peut-être fait soit avec le petit trou d’une douille, soit avec une paille.

Pour pouvoir faire cela, il faut prévoir des grands emporte-pièces. Par exemple, les sapins que j’ai fait mesurent 9 cm de hauteur, les étoiles et les cœurs 7  cm.

Essayez de laisser le moins de pâte possible entre les découpes. Ainsi vous aurez moins à travailler la pâte et à reformer des boules. De plus, votre pâte restera bien souple. Faites les trous après avoir découpé vos formes. Si votre pâte devient très collante c’est qu’elle est trop chaude. Alors, il faut la remettre au réfrigérateur le temps qu’elle durcisse un peu. Après, elle sera plus facile à travailler.

4) Déplacez les formes vers la plaque de cuisson

A l’aide d’une spatule métallique, décollez les sablés découpés, glissez bien la spatule pour que la forme soit bien prise sous la spatule puis déplacez-la jusqu’à la plaque à pâtisserie préalablement recouverte d’une toile en silicone ou de papier cuisson. Disposez les sablés en les espaçant un peu. Pour plus de facilité, installez la plaque à pâtisserie à proximité de l’endroit où vous avez étalé la pâte.

     

5 ) Cuisson

Faites cuire les sablés 10 minutes ou un peu plus. Ils doivent être légèrement dorés puis laissez-les refroidir complètement avant de les mettre en boite ou sur un plateau si vous souhaitez les décorer.

6) Décoration des sablés

Il y a plusieurs possibilités:

  • glacez complètement les sablés. Pour cela, il faut faire un glaçage royal :

1 blanc d’œuf et 200 g ou plus de sucre glace selon la grosseur du blanc. Si le glaçage est trop épais, ajoutez quelques gouttes d’eau peu à peu car c’est vite trop liquide. S’il est trop liquide ajoutez du sucre glace peu à peu jusqu’à l’épaisseur désirée. On peut mettre aussi un peu de jus de citron.

Si vous voulez décorer avec plusieurs couleurs, séparez le glaçage royal en autant de couleurs désirées. Colorez avec des colorants alimentaires en les ajoutant au goutte à goutte et en mélangeant jusqu’à la couleur désirée. Nappez le dessus des biscuits à l’aide d’un pinceau à pâtisserie ou d’une petite spatule. Posez-les ensuite sur une grille à pâtisserie ou un plateau. Laissez-les sécher plusieurs heures jusqu’à ce que le glaçage soit dur.

  • décorez avec des décors variés, minis smarties, petites boules de couleurs, vermicelles, décors en sucre. Il existe un grand choix dans le commerce. Si vous ne voulez pas faire de glaçage royal pour coller les décors, prenez des petits tubes. C’est très pratique quand les enfants décorent les sablés. Les petits tubes permettent de faire des décors fins.

Ces tubes je les ai trouvé chez Truffaut mais je les ai vu aussi chez Zôdio.

Je vous mets une variété de produits que l’on peut trouver chez Zôdio mais on en trouve dans beaucoup d’autres endroits.

Si contrairement à moi, vous êtes habile en dessins fins, on peut faire de très jolies arabesques en mettant du glaçage royal dans une poche à douille avec une douille très fine ou à défaut un sachet en plastique épais et couper un très petit trou.

Voici quelques exemples de décors sur sablés :

      

 

 

Les aliments lacto fermentés

Il y a peu, je ne connaissais pas vraiment les légumes lacto fermentés. Et pourtant je mangeais de la choucroute, des cornichons, des yaourts,… Ayant des problèmes intestinaux, j’ai fait des recherches pour enrichir ma flore intestinale par l’alimentation. Alors, j’ai découvert leurs nombreux atouts. Aussi, aujourd’hui, je veux vous en faire bénéficier.

Les aliments fermentés sont des aliments auxquels on a ajouté des ferments ou placés en saumure (eau + sel) ou mis dans un mélange vinaigré pendant un certain temps, dans le but de réaliser une fermentation.

Il existe plusieurs sortes de fermentations :

  • la lactofermentation dont je vais parler aujourd’hui, voici quelques exemples :

                  

yaourt                                          pickles                Kimchi (aliments fermentés dans de la saumure + piments)

  • la fermentation alcoolique : vin, bière, whisky, eaux de vie,….
  • la fermentation acétique : les vinaigres
  • et bien d’autres utilisées pour la fabrication des fromages, des vins,…

Les aliments fermentés :

Que sont ces aliments?

C’est un mode de conservation millénaire. L’aliment est mis à fermenter dans de l’eau et du sel. Le sel est connu de tout temps pour être un conservateur. Sous l’action du sel, la plupart des bactéries disparaissent. Mais, certaines ne sont pas gênées par sa présence et se mettent à agir. Elles absorbent le sucre contenu dans l’aliment et le transforme en acide lactique. C’est pour cela que l’on parle de lactofermentation ou fermentation lactique qui n’a rien à voir avec le lactose. L’aliment devient imperméable aux attaques microbiennes et ne moisit pas même à température ordinaire.

Les aliments que l’on peut lacto fermenter :

De nombreux aliments sont fermentés ou lacto fermentés à un moment de leur fabrication sans que l’on y prête attention. Il en va ainsi du pain, du miso, du tempeh, du kombucha, de la sauce soja, du vinaigre, du kéfir, du chocolat,…

Sinon, on peut lacto fermenter soi-même de nombreux aliments : des céréales, du lait, des boissons, des légumes, des fruits, des légumineuses, de la viande, du poisson.

Quels sont les bienfaits et les avantages de la lacto fermentation sur notre santé ?

Ils sont nombreux.

  • Les aliments sont plus digestes.
  • Ils participent au bon fonctionnement de l’intestin, régulent le transit, enrichissent la flore intestinale.
  • Ils réduisent l’inflammation en particulier de la paroi intestinale.
  • Du fait qu’ils ne sont pas cuits, ils sont riches en vitamines C et même augmentent la quantité de certaines vitamines K, PP et A contenues dans les aliments.
  • Les nutriments sont mieux assimilés par l’organisme.
  • Ils sont riches en minéraux et en enzymes.
  • Ils renforcent le système immunitaire.
  • Ils rééquilibrent l’acidité de l’estomac.
  • On peut les conserver plus longtemps.
  • Ils sont écologiques puisqu’on les conservent naturellement sans intervention d’énergie (conserves, congélation).

Comment les préparer ?

Le plus dur est de se lancer mais ce n’est pas bien compliqué. Le principal est de respecter certains points.

  • Comme pour toute préparation culinaire, il faut avoir les mains propres.
  • Utiliser des bocaux hermétiques à vis ou à clip avec des rondelles en caoutchouc ou des couvercles avec caoutchouc.
  • Lavez soigneusement les pots et les couvercles ainsi que les rondelles caoutchoutées à l’eau savonneuse.
  • Utiliser des produits frais, fraîchement cueillis car ils sont plus riches en nutriments. Les aliments bio sont à privilégier car ils sont moins riches en produits toxiques.
  • Utilisez du sel marin genre sel de Guérande ou de Noirmoutier. Il ne doit contenir que du sel non raffiné et sans aucun additif, ni fluor, ni iode ajoutés.
  • Respecter les dosages de sel / litre d’eau.
  • Utiliser de l’eau non chlorée. L’eau du robinet peut convenir à condition de la faire bouillir et de la laisser refroidir. Vous pouvez aussi prendre de l’eau minérale.
  • Après avoir fermé les bocaux, ne les ouvrez pas pendant au moins 3 jours mais c’est mieux une semaine pour que les bactéries fassent leur travail et que la fermentation démarre correctement. Laissez-les à température ambiante (18 à 25 ° C).
  • Ensuite, les bocaux seront stockés  dans un endroit plus frais ou au réfrigérateur.
  • Les pickles peuvent être dégustés au bout d’une semaine. Une fois les bocaux ouverts. Ils se conservent plusieurs mois au réfrigérateur.
  • Pour la lacto fermentation, il faut laisser fermenter les légumes au moins 3 semaines avant d’ouvrir le bocal.
  • Vous pouvez mettre les aromates que vous voulez selon votre envie : laurier, gingembre, thym, clou de girofle, graine de moutarde, de coriandre,… et ainsi varier les saveurs.

Il existe deux méthodes de préparation :

Après avoir lavé, épluché au besoin et taillé ou râpé les légumes, on procède un peu différemment.

1 ère méthode :

Le sel est mélangé avec les légumes de préférence râpés (de 0,5 à 1,5 % / poids de légumes). Les légumes sont bien tassés avec un pilon ou le fond d’un verre. On ajoute ensuite l’eau de source ou du robinet mais bouillie et refroidie. Les légumes doivent être bien recouverts. Ensuite, fermez le bocal hermétiquement.

2ème méthode :

Les légumes râpés, en bâtonnets, en rondelles ou morceaux sont mis dans le bocal en les tassant bien. Ensuite, on verse un mélange de 30 g de sel par litre d’eau. Pour obtenir cette saumure, il faut bien faire dissoudre le sel dans l’eau (source ou bouillie refroidie) avant de la verser dans le bocal presque jusqu’au bord. Fermez le bocal hermétiquement.

Il doit rester un espace vide entre le liquide et le haut du bocal car les aliments peuvent gonfler. Par même il peut y avoir débordement si la partie libre est insuffisante.

Comment savoir si la fermentation a réussi ?

Les aliments ont un aspect très proche des frais, le liquide est clair ou transparent dans le cas des légumes très colorés. Quand on ouvre le bocal, l’odeur est agréable. Les aliments ont un petit goût acidulé. Une fois ouverts, les bocaux se conservent plusieurs jours voire plusieurs semaines au réfrigérateur.

Quand la fermentation est ratée il y a de la pourriture dans le bocal, le liquide est trouble et l’odeur qui se dégage ne donne pas envie de consommer. Les causes possibles peuvent être le manque de sel, la présence d’oxygène dans le pot ou à cause de légumes pollués par des agents chimiques. C’est une des raisons pour lesquelles il faut utiliser des aliments bio.

Quelques aspects pratiques:

  • La lactofermentation peut se faire avec pratiquement tous les légumes sauf pour les pommes de terre.
  • Tout est cru, la préparation et la dégustation. Sinon, on ne profite pas de leurs bienfaits qui seraient détruits par la cuisson. On peut par contre les ajouter à une préparation cuite mais pas trop chaude.
  • Utilisez un ustensile propre pour prendre les aliments et ne remettez jamais ceux qui n’ont pas été mangés car ils contamineraient le reste et tout serait bon à jeter. Sinon, mangez-les rapidement et mettez le bocal au réfrigérateur.

Conclusion:

Préparer des aliments fermentés n’est pas très compliqué mais il faut respecter certaines règles. J’ai longtemps hésité avant de me lancer. Mais comme cela faisait un bon moment que je faisais mes yaourts, parfois mon pain et de temps en temps du kéfir ou des vins de fruits. J’ai commencé et voici quelques recettes que j’ai bien appréciées ainsi que mon entourage. D’autres viendront au fur et à mesure de mes expériences.

Recettes de pickles :

Pickles de concombre

Pickles de radis

Recettes de légumes lacto-fermentés :

Carottes lacto fermentées à l’orange

Sources:

blogs Ni cru, ni cuit, cuisine saine, la ruche qui dit oui, alimentsain

Livre « le grand livre des aliments fermentés » de Anne Dufour et Catherine Dupin aux Editions Leduc, livre « Aliments fermentés, aliments santé » M.C. Frédéric Guillaume Stutin (Auteur)

divers articles dans la presse : sciences et avenir, notre temps, santé magasine.

 

 

Plus de 40 recettes avec des pommes

La pomme est le fruit le plus consommé en France, au Québec, en Amérique du Nord et dans de nombreux autres pays d’Europe. Il faut dire qu’en dehors de ses qualités gustatives, elle est un trésor pour notre santé. Et comme sa pelure renferme de nombreux nutriments, il est conseillé de la manger crue. Mais, mieux vaut l’acheter bio ou issue de l’agriculture raisonnée car elle fait partie des fruits les plus contaminés par les pesticides.

Certaines variétés ne sont présentes que quelques mois. Mais, de nombreuses autres sont disponibles toute l’année. De même, certaines ne se démontent pas alors que d’autres se délitent. Pour avoir plus de renseignements sur les principales variétés de pommes et leurs utilisations lisez cet article

Et comme elle se cuisine de multiples façons aussi bien en recettes sucrées que salées voici un inventaire des recettes du site pour vous aider à l’intégrer à vos menus.

En apéritif :

Chips de pommes

En entrée :

Salade d’endives sauce au Roquefort

Salade d’automne aux endives et aux fruits

Salade de chou kale fruitée

Salade d’endives aux canneberges

Salade de mâches automnale

En soupe :

Velouté de potimarron au gingembre

Velouté acidulé de patate douce

Velouté de céleri au haddock

Avec de la viande :

Saucisse de veau aux pommes

Poulet vallée d’Auge

Curry d’agneau aux fruits

En plat végétarien :

Soupe de courge butternut aux lentilles

En accompagnement :

Poêlée automnale

Pommes cuites sautées

Purée de céleri

Chou rouge aux pommes

En compotes :

Compote de myrtilles

Compote pommes-fraises

Compote de potiron à l’orange

Compote pomme châtaignes

Compote pomme-kiwi

Compote de potiron à la vanille

Compote de pomme de base

Compotée pomme-poire aux épices

Compote pomme banane à la noix de coco

Recette de desserts :

Terrine aux pommes

Tarte fine aux pommes

Pommes agenaises

Salade de fruits à la grenade

Papillote pomme banane

Crumble express pomme-poire

Pommes cuites aux saveurs du Québec

Gaufres aux pommes

Maxi crêpe pommes châtaignes

Brioche dorée aux pommes caramélisées

Riz au lait sans lait aux pommes

Les collations santé :

Carrés aux céréales et au chocolat

Boules santé aux canneberges

Boules énergie sans cuisson

Les confitures :

Gelée de pommes avec les épluchures

NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir tous les mois nos nouveaux articles et recettes santé

Pour vous inscrire

CLIQUEZ ICI