Soupe miso

La soupe miso est une soupe riche en nutriments du fait des ingrédients qui la constituent. Chez nous, on aime beaucoup la cuisine asiatique. Cette soupe est vraiment très simple à préparer, le plus difficile étant de trouver les aliments. Je vais vous faire un petit inventaire des produits avec leur apport nutritif et les endroits où vous pouvez les trouver.

Tout d’abord, cette soupe nous vient tout droit du Japon. Mais, en faisant des recherches, il semblerait qu’elle soit originaire de Chine et que les Japonais l’ait importée. C’est un des plats traditionnels japonais. Traditionnellement, elle est faite avec du dashi qui est un bouillon de poisson. Il existe d’autres sortes de dashi. Il y a ceux faits avec des algues ou des shiitakés. On peut remplacer le dashi par du bouillon de légumes. Aujourd’hui, je vous propose une recette que j’ai réussi à mettre au point après de nombreux essais et qui je l’espère vous conviendra. Petite satisfaction! Un de mes fils qui va régulièrement en Chine et est allé au Japon m’a dit qu’elle était bien bonne.

Le dashi : pour cette recette, j’ai mis du bouillon de légumes et ajouté un peu de l’eau de réhydratation des shiitakés. Il est riche en protéines et pauvre en graisses. Mais, attention si vous utilisez du dashi du commerce, il est riche en sel. On peut en trouver dans les magasins de produits asiatiques ou certains magasins bio.

La pâte de miso fermentée : personnellement, j’ai choisi la pâte de miso de soja. Mais, il en existe faite à partir du riz que l’on appelle aussi miso blanc. Il existe aussi du miso issu de l’orge. J’ai choisi la pâte fermentée de soja car c’est la plus riche en protéines. Elle contient moins de glucides et moins de sel que les autres. Mais, le miso blanc est le moins riche en sel. Comme tous les aliments fermentés, c’est très bon pour la flore intestinale. En effet, elle contient des micro-organismes et des enzymes bénéfiques pour la digestion. On la trouve dans les magasins de produits asiatiques et certains magasins de produits bio.

Les shiitakés : cultivés depuis des millénaires, c’est un champignon très apprécié pour ses vertus nutritives mais aussi pour sa saveur. Depuis quelques dizaines d’années, il est cultivé en France. Pour cette recette, je les ai choisis déshydratés car j’ai beaucoup de mal à en trouver des frais. Ils sont riches en vitamines D, en fibres et en nombreux minéraux et oligoéléments. C’est une source en protéines. Ils ont une action anti-oxydante, anti-tumorale et ils stimulent les défenses immunitaires. On le trouve dans les magasins bio, frais ou déshydratés et les magasins de produits asiatiques.

Le tofu : si vous souhaitez mieux le connaître, lisez notre articleOn le trouve au rayon frais des magasins bio. J’ai réalisé cette soupe plusieurs fois avant d’obtenir une saveur qui, je l’espère, vous conviendra. Et je dois dire qu’avec le tofu fumé, la soupe est meilleure. Mais, ce n’est que mon avis.

Le wakamé : c’est une algue brune qui est originaire du Japon. Mais, cultivée en France depuis 1970 dans l’Hérault, en Bretagne et en Charentes maritimes. Elle a de grandes vertus nutritives : elle est riche en fibres, en particulier solubles. Mais, surtout elle contient aussi beaucoup de calcium, 10 fois plus que le lait. Et, comme toutes les algues, elle est source de vitamines (B, C, K) et en minéraux (fer, potassium, magnésium). Elle s’achète en général déshydratée et on la trouve dans les épiceries asiatiques et bio. Personnellement, je l’ai achetée sur un marché breton où se trouvait un producteur. Sinon, on la trouve dans les magasins bio. Privilégiez le wakamé cultivé en France à cause de sa meilleure traçabilité.

Voilà pourquoi la soupe miso est bonne pour la santé !

Note de la recette

  • (0 /5)
  • 0 ratings

Partage cette recette

Recettes similaires

NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir tous les mois nos nouveaux articles et recettes santé

Pour vous inscrire

CLIQUEZ ICI