Tag Archives | cocotte minute

Cuire une courge spaghetti

J’ai découvert cette courge il y a un moment à Montréal dans un restaurant végétarien et depuis j’aime beaucoup la cuisiner et la déguster. Si vous souhaitez mieux la connaître lisez cet article.

Cependant, avant de pouvoir l’accommoder de multiples façons, il faut la cuire. On peut aussi la préparer crue et en faire des salades mais, la plupart du temps, on la cuisine cuite. Plusieurs possibilités sont possibles.

Sa peau étant très dure, il est impossible de l’éplucher. On peut juste la couper en 2 dans le sens de la longueur quand elle est très grosse. Avant de la cuire, il faut la laver voir la brosser pour enlever toute trace de terre. Ensuite, on la cuit entière ou coupée en deux. Si sa peau est vraiment trop coriace à découper, il y a 2 possibilités. La plonger dans l’eau frémissante pendant environ 3 minutes. Si elle n’est pas entièrement recouverte d’eau, retournez-la et faites cuire de l’autre côté le même temps. Autre possibilité, la mettre dans un plat au four à micro-ondes et la cuire 3 à 4 minutes. Normalement, il est plus facile de la séparer en deux sans aller chercher une tronçonneuse.

La cuisson à l’eau

Il faut mettre la courge dans un récipient suffisamment grand pour qu’elle soit entièrement recouverte d’eau. Faites-la cuire à petits bouillons pendant 20 à 30 minutes jusqu’à ce que la pointe d’un couteau pénètre facilement. Refroidissez-la sous l’eau froide puis coupez-la en 2 dans le sens de la longueur. Mais attention, c’est très chaud. Retirez les graines avec une cuillère à soupe et grattez avec une fourchette pour obtenir des filaments. Dans ce cas, la coque est toute ramollie et se déchire. Vous ne pourrez pas l’utiliser pour la garnir. Pour ma part, je déconseille de la cuire par moitié. En effet, les nutriments passent en grande partie dans l’eau de cuisson et comme on jette l’eau, on les jette en même temps ce qui est bien dommage.

La cuisson à la cocotte minute ou autocuiseur

Cette cuisson est possible si la courge est suffisamment petite pour rentrer dans le panier. Mettez un fond d’eau, posez le panier avec la courge et comptez environ 8 à 10 minutes à partir de la montée en pression. Comme pour la cuisson à l’eau, il faut attendre qu’elle refroidisse ou la refroidir sous l’eau froide. Et toujours, attention lors de la découpe car c’est très chaud. Éliminez les graines et grattez la chair. Cette méthode est plus rapide que la cuisson à l’eau et aussi plus économique. Mais personnellement ce n’est pas celle que je préfère car comme pour la cuisson à l’eau la chair se démonte ou se déchire et ce n’est pas toujours aisé de récupérer toute la chair.

La cuisson au cuiseur vapeur ou à la vapeur douce

Il faut couper la courge en 2 dans le sens de la longueur. La courge doit être petite ou votre cuiseur vapeur très grand pour pouvoir poser la courge. Le temps de cuisson sera fonction de l’épaisseur. Il faut compter au moins 30 minutes. Personnellement, je n’ai jamais utilisé mon cuiseur à vapeur douce pour la courge car c’est un cuiseur en bambou. Petit mais pratique pour de nombreux petits aliments.

          

La cuisson à la mijoteuse

Ce mode de cuisson n’est pas très utilisé en France. Mais, il est très populaire au Québec. C’est un mixte entre la cuisson à l’eau et la cuisson à la vapeur douce. On met la courge coupée en deux et débarrassée des fibres et des graines dans la mijoteuse, côté pelure vers le bas. On ajoute un peu d’eau. Ensuite, on fait cuire environ 4 à 6 heures à température élevée ou 8 à 10 heures à température basse. Pour savoir si la courge est cuite, il faut la piquer.

       

La cuisson au four

C’est une des cuissons que j’utilise. Elle permet de récupérer la pelure une fois les filaments enlevés et de la garnir, de la gratiner pour la servir garnie.

Il y a deux possibilités :

  • Cuire la courge entière : Dans ce cas, Préchauffez le four à 180 °C ou 350 °F. Piquez-la de part en part avec un couteau pointu pour éviter qu’elle n’éclate lors de la cuisson. Puis, posez-la sur une plaque à four recouverte de papier cuisson. Il faut compter 50 minutes à 1 heure selon la grosseur de la courge. Elle est cuite quand la peau est molle et que la pointe d’un couteau pénètre facilement. Ensuite, Coupez-la en 2 dans le sens de la longueur. Et toujours, faites attention car c’est chaud. Ensuite, retirez les graines à l’aide d’une cuillère à soupe puis décollez et séparez les filaments à l’aide d’une fourchette.

  •   Cuire la courge spaghetti  coupée en 2 :  Le four est préchauffé à 180 °C ou 350 °F comme ci-dessus mais le temps de cuisson sera plus court environ 30 à 45 minutes. Voici les étapes en images.

    

Coupez la courge en 2                  Posez les demies courges sur une plaque à four et faites cuire.

 

La cuisson au four à micro-ondes

Avec la cuisson au four, c’est la cuisson que j’utilise le plus. Elle est rapide. Et le résultat me convient parfaitement car cela permet d’utiliser  les filaments rapidement. Par contre, vu les informations sur leur composition qui peut être cancérigène, certaines précautions sont à prendre. Il est impératif d’acheter du film cellophane spécial cuisson et aussi de lire ce qui est écrit sur l’emballage. Le fabriquant doit indiqué que son produit ne contient pas  de bisphénol A, ni de polytéréphtalate d’éthylène. Sinon, il est à évité car les composé toxiques peuvent migrer vers les aliments  et être dangereux pour votre santé.

Comme pour la cuisson au four, il est possible de la cuire entière ou par moitié. Voici comment procéder:

  • La cuisson entière :

Piquez la courge à plusieurs endroits pour ne pas qu’elle explose. Posez-la sur un plat micro-ondable et faites cuire à puissance moyenne pendant 10 à 15 minutes selon la grosseur. Piquez pour voir si elle est cuite. Sinon, poursuivez la cuisson par tranches de 30 secondes. Ensuite, coupez-la en 2. Et, toujours attention car c’est très chaud. Éliminez les graines avec une cuillère à soupe et récupérez les filaments avec une fourchette.

  • La cuisson par moitiés :

Cette méthode est la plus rapide. C’est celle que je privilégie car on obtient les filaments en un rien de temps.

      

1 ) Coupez la courge en 2          2) Éliminez les graines et les fibres du centre

3) Entourez les courges de film cellophane et faites cuire à puissance moyenne environ 6 à 8 minutes selon la grosseur. Vérifiez la cuisson. Si la courge n’est pas tout à fait cuite, poursuivez par tranches de 30 secondes.

Grattez avec une fourchette pour obtenir les filaments.

Conservation

La courge spaghetti peut être congelée. Elle se conserve 3 mois.

Petit truc

Les graines de courges une fois lavées et débarrassées des petits filaments et de la pellicule un peu visqueuse se font sécher au four à 160 °C ou 320 °F pendant environ 20 minutes. Vous pouvez les utiliser dans un potage, un plat, une salade, dans du pain, en apéritif. Vous pouvez aussi les enrober de sel ou d’épices et faire comme pour la recette des noix.

Sources :

  • Connaissances personnelles
  • Ricardo cuisine
  • Philippe Grand cuisinier et nutritionniste
  • Extenso et nos petits mangeurs

 

A toute vapeur, la cocotte minute

Cocotte minute, marmite à pression ou auto-cuiseur, quel que soit le nom qui lui est donné, cet ustensile de cuisine permet de cuisiner rapidement toutes sortes de plats santé. Il est l’indispensable du cuisinier pressé et permet de faire toutes sortes de cuissons : cuire à l’eau, à la vapeur, mijoter, rôtir, décongeler et même stériliser vos conserves.

Pourquoi utiliser la cocotte minute ?
  • un de ses deux principaux atouts, c’est le gain de temps. Il faut en moyenne 2 voire 3 fois moins de temps de cuisson par rapport à une cuisson traditionnelle,
  • le second avantage, tout aussi important, est la préservation des valeurs nutritives puisque le temps de cuisson est plus court la perte est moindre par rapport à des cuissons plus longues,
  • elle préserve les valeurs gustatives et exacerbe les épices que vous devrez utiliser avec parcimonie,
  • elle permet des économies appréciables sur la facture d’énergie puisque le temps de cuisson est diminué de moitié,
  • c’est un atout appréciable pour garder la ligne et réduire les graisses grâce à la cuisson à la vapeur.
Attention danger !

Bien qu’il ait de nombreux avantages, cet appareil n’est pas sans dangers et il est à utiliser avec précautions car il peut occasionner de graves brûlures si les règles d’utilisation ne sont pas respectées.

Règles de sécurité à respecter :

  • fermez-le correctement,
  • ne remplissez jamais la cuve au delà des 2/3,
  • si vous voulez cuire des aliments qui forment de l’écume ou se dilatent comme le riz, les légumineuses, les légumes déshydratés, les compotes, leur volume ne doit jamais excéder la moitié de la cuve,
  • nettoyez-le soigneusement après chaque utilisation pour éviter que les conduits d’évacuation et soupape ne se bouchent et empêchent d’évacuer correctement la vapeur,
  • ne l’ouvrez jamais s’il n’est pas complètement dépressurisé,
  • manipulez-le avec précautions en utilisant des maniques,
  • mettez-le hors de la portée des enfants.
Quelques conseils pour cuisiner :
  • si vous voulez faire une cuisson directement dans la cuve veillez à mettre au moins 25 cl de liquide,
  • pour cuisiner à la vapeur, il suffit de déposer vos aliments dans le panier, de verser de l’eau juste en dessous du panier. Ensuite vous n’aurez plus qu’à prendre le panier et verser vos aliments dans le plat de service,
  • le temps de cuisson est compté à partir du moment où la soupape commence à siffler et que la vapeur s’échappe. Il est important de commencer à feu vif sans que la flamme ne dépasse de la surface de la cuve et dès qu’il y a montée en pression, il faut réduire l’intensité de la chaleur au maximum,
  • le temps de cuisson est fonction de chaque appareil et il est important de se référer à la notice du constructeur,
  • lorsque le temps de cuisson est écoulé, il est important d’éteindre aussitôt le feu et d’ouvrir la soupape. En effet, la cuisson continue tant qu’il y a de la vapeur à l’intérieur de la cuve.
Comment ouvrir ma cocotte sans danger !
  • la méthode la plus rapide est de placer la cocotte sous le robinet d’eau froide et de laisser couler l’eau doucement en évitant les parties fragiles. La pression interne chute immédiatement et l’ouverture se fait aussitôt,
  • vous pouvez simplement éteindre votre feu, ouvrir la soupape et attendre que toute la pression soit descendue. Mais cette méthode est très longue et ne doit être faite que pour les cuissons où le temps peut être allongé sans risquer d’avoir de la bouillie.
Comment choisir ?

Il existe de nombreux modèles dans le commerce et vous n’avez que l’embarras du choix. Alors voici quelques conseils :

  • le volume est fonction de la taille de la famille. Pour 4 personnes comptez 6 litres, pour 6 achetez plutôt une 8 litres,
  • vérifiez que le fond est compatible avec votre appareil de cuisson. Par exemple tous les modèles ne peuvent pas être utilisés avec l’induction,
  • l’ouverture du couvercle n’est pas toujours aisée. Alors n’hésitez pas à faire des essais dans les magasins,
  • les petits trucs qui facilitent la vie :
    • très pratique les modèles avec minuteurs intégrés. Vous ne serez pas obligé de regarder sans arrêt l’heure si vous n’avez pas de minuteur,
    • la fermeture automatique d’un simple geste et d’une seule main,
    • les poignées rabattables qui permettent un rangement plus facile,
    • certains modèles proposent 2 programmes, voire plus, en fonctions des aliments à cuire et du mode de cuisson choisi.

Alors, à vos cocottes !
 

NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir tous les mois nos nouveaux articles et recettes santé

Pour vous inscrire

CLIQUEZ ICI