Archive | Trucs et astuces RSS feed for this section

Faire des sablés de Noël à suspendre dans le sapin

A la maison, traditionnellement l’approche de Noël est l’occasion de cuisiner des sablés en famille. Petits et grands les confectionnent et les décorent. L’avantage des sablés c’est qu’ils sont faciles à faire par les enfants même petits. Ils peuvent les décorer selon leur imagination. C’est un bon moment de partage.

Ils peuvent être préparés à l’avance. En effet, ils se conservent très bien dans une boite en métal plusieurs semaines. Mais, on peut aussi les faire pour les suspendre dans le sapin. Et pourquoi ne pas fabriquer un grand calendrier de l’avant gourmand et y suspendre un sablé pour chaque jour de l’avant. C’est une bonne façon de faire patienter les petits gourmands. Vous pouvez aussi alterner avec des sablés vitrail ou d’autres gourmandises.

Voici comment faire des sablés à suspendre:

1) D’abord, il faut faire une pâte sablée

J’ai testé plusieurs recettes. Je vous donne celle qui marche à tous les coups et qui est facile et rapide à préparer:

La pâte sablée ordinaire, à laquelle vous pouvez ajoutez des ingrédients (poudre d’amandes ou de noisettes) et/ou des épices.

Après un temps de repos de 1/2 heure ou plus. Faites chauffer le four à 180 °C ou 350° F avant d’étaler la pâte.

2) Étaler la pâte

Il y a deux façons de procéder.

  • La méthode où l’on saupoudre une fine couche de farine sur le plan de travail ainsi que sur le rouleau. Mais, il ne faut pas trop fariner, ni travailler la pâte car elle risque de devenir dure et de perdre son élasticité.
  • La méthode où on met la pâte entre 2 feuilles de papier cuisson ou sulfurisé et dans ce cas, on n’utilise pas de farine (voir plus d’explications).

Personnellement, pour les sablés, je préfère la 1ère méthode car avec la 2ème méthode il arrive qu’il y ait des petites pliures qui se forment en surface et ce n’est pas très joli pour des sablés à présenter. Je le fais plutôt pour des tartes. Mais ce n’est que mon avis.

Lorsque vous étalez la pâte et qu’elle a tendance à coller, n’hésitez pas à fariner légèrement le rouleau à pâtisserie. Il en est de même pour le plan de travail. Si la pâte à tendance à y coller, retournez-la ou soulevez-la et farinez légèrement.

La pâte doit avoir une épaisseur de 3 à 5 millimètres. Plus mince, les sablés risquent de se casser. Plus épaisse, ils ne seront pas aussi bons et plus longs à cuire.

3) Découper la pâte avec les emporte-pièces

Pour faire des sablés à suspendre, il faut faire un petit trou en haut des sablés pour pouvoir passer un fil ou un ruban. Le trou peut-être fait soit avec le petit trou d’une douille, soit avec une paille.

Pour pouvoir faire cela, il faut prévoir des grands emporte-pièces. Par exemple, les sapins que j’ai fait mesurent 9 cm de hauteur, les étoiles et les cœurs 7  cm.

Essayez de laisser le moins de pâte possible entre les découpes. Ainsi vous aurez moins à travailler la pâte et à reformer des boules. De plus, votre pâte restera bien souple. Faites les trous après avoir découpé vos formes. Si votre pâte devient très collante c’est qu’elle est trop chaude. Alors, il faut la remettre au réfrigérateur le temps qu’elle durcisse un peu. Après, elle sera plus facile à travailler.

4) Déplacez les formes vers la plaque de cuisson

A l’aide d’une spatule métallique, décollez les sablés découpés, glissez bien la spatule pour que la forme soit bien prise sous la spatule puis déplacez-la jusqu’à la plaque à pâtisserie préalablement recouverte d’une toile en silicone ou de papier cuisson. Disposez les sablés en les espaçant un peu. Pour plus de facilité, installez la plaque à pâtisserie à proximité de l’endroit où vous avez étalé la pâte.

     

5 ) Cuisson

Faites cuire les sablés 10 minutes ou un peu plus. Ils doivent être légèrement dorés puis laissez-les refroidir complètement avant de les mettre en boite ou sur un plateau si vous souhaitez les décorer.

6) Décoration des sablés

Il y a plusieurs possibilités:

  • glacez complètement les sablés. Pour cela, il faut faire un glaçage royal :

1 blanc d’œuf et 200 g ou plus de sucre glace selon la grosseur du blanc. Si le glaçage est trop épais, ajoutez quelques gouttes d’eau peu à peu car c’est vite trop liquide. S’il est trop liquide ajoutez du sucre glace peu à peu jusqu’à l’épaisseur désirée. On peut mettre aussi un peu de jus de citron.

Si vous voulez décorer avec plusieurs couleurs, séparez le glaçage royal en autant de couleurs désirées. Colorez avec des colorants alimentaires en les ajoutant au goutte à goutte et en mélangeant jusqu’à la couleur désirée. Nappez le dessus des biscuits à l’aide d’un pinceau à pâtisserie ou d’une petite spatule. Posez-les ensuite sur une grille à pâtisserie ou un plateau. Laissez-les sécher plusieurs heures jusqu’à ce que le glaçage soit dur.

  • décorez avec des décors variés, minis smarties, petites boules de couleurs, vermicelles, décors en sucre. Il existe un grand choix dans le commerce. Si vous ne voulez pas faire de glaçage royal pour coller les décors, prenez des petits tubes. C’est très pratique quand les enfants décorent les sablés. Les petits tubes permettent de faire des décors fins.

Ces tubes je les ai trouvé chez Truffaut mais je les ai vu aussi chez Zôdio.

Je vous mets une variété de produits que l’on peut trouver chez Zôdio mais on en trouve dans beaucoup d’autres endroits.

Si contrairement à moi, vous êtes habile en dessins fins, on peut faire de très jolies arabesques en mettant du glaçage royal dans une poche à douille avec une douille très fine ou à défaut un sachet en plastique épais et couper un très petit trou.

Voici quelques exemples de décors sur sablés :

      

 

 

Plats à congeler pour une rentrée en toute tranquillité

La période de la rentrée scolaire est toujours très chargée en activités diverses. Les journées sont souvent trop courtes pour tout faire. Aussi, le temps consacré à la préparation des repas est compté. Alors, pour ne pas être obligé de recourir aux plats prêts à manger qui sont rarement santé et coûteux, je vous propose une sélection de plats que vous pouvez préparer en plus grosses quantités afin de pouvoir congeler des portions et ainsi avoir des repas rapidement préparés les soirs bien occupés. Mais, cela signifie aussi de s’organiser et de les cuisiner en avance.

 les tartes et compagnies:

Tarte fine aux courgettes

Pizza aux champignons et au haché végé

Flans aux petits pois et aux restes de poulet

Quiche sans pâte au saumon et à l’aneth

Quésadillas aux épinards et au chèvre

Petites quiches au surimi et au saumon

Quiche sans pâte tomate féta

Quiche sans pâte chèvre épinards

Tarte fine au surimi et à l’aneth

Panini à l’italienne

Les plats complets végétariens ou végétaliens:

Tofu fumé aux champignons sauce moutarde

Poêlée de légumes au sarrasin et au tempeh

Lasagnes de courgettes végétariennes

Rougail au tofu

Curry de tempeh aux champignons et aux combos

Curry de tofu aux poivrons

Haricots blancs à la provençales

Quinoa aux légumes du sud

Les plats complets à la viande, au poisson ou fruits de mer:

Curry de poulet aux poivrons

Poêlée asiatique au poulet 

Rougail à ma façon

Poulet aux pois gourmands et aux poivrons

Pâtes au poulet sauce cacahuète

Curry de poulet et patates douces

Sauté d’agneau façon tajine aux courgettes

Boeuf aux carottes

Goulash de porc

Veau au curry

Pâtes au thon et à la tomate

Linguines aux fruits de mer et au pesto de cresson

Linguines aux moules et aux algues

Crevettes aux épices

Risoni ou orzo aux crevettes

Blésotto breton

Morue estivale

Les desserts ou collations:

Muffins aux deux chocolat

Muffins poires et pépites de chocolat

Petits gâteaux choco-courgettes-amandes

Gâteaux aux bananes et pépites de chocolat

Gâteaux aux abricots

Gâteaux yaourt aux framboises et chocolat blanc

Muffins aux myrtilles ou bleuets

Muffins poires-noisettes

Muffins aux cerises

Petits pains aux bananes et aux noix

Compote poire-vanille

Compotée d’abricots aux amandes

Compotée de fraises

Compotée de pêches vanillée

Compote de rhubarbe à la vanille

Compote pomme kiwi

Compote pomme fraise

Des livres cuisine et santé pour Noël ( sélection 2016 )

Noël approche et ses cadeaux. Nous vous proposons une liste de livres de cuisine santé avec des recettes rapides à préparer, des livres de nutrition, des livres pour petits et grands…. Bien sûr il en existe bien d’autres mais nous avons fait une sélection de ceux qui sont le plus appréciés et écrits pour la plupart par des professionnels de la santé. En cliquant sur l’image vous pouvez avoir quelques avis de lecteurs et pour certains davantage de renseignements.

jamie-30      jamie-15

Jamie Oliver – 30 minutes : Ce livre comporte plus de 50 menus de l’entrée au dessert préparés en 30 minutes.

Jamie Oliver 15 minutes: Après l’incroyable succès de 30 min Chrono, Jamie est de retour mais des repas rapides, complets et délicieux pour tous les jours de la semaine. Jamie prend le meilleur de la gastronomie, s’inspirant des différentes cultures européennes, indiennes, asiatiques ou de la streetfood, pour proposer des recettes à déguster en solo ou entre amis. Les recettes ont été testées, tant sur leurs valeurs nutritives, gustatives, que sur leurs temps de réalisation.

boite-a-lunch         bonne-bouffe-en-famille

Boite à lunch santé : 100 recettes pour une boîte à lunch santé rapides à préparer avec les compléments conseillés pour un repas équilibré écrit par une nutritionniste Québécoise.

Bonne bouffe en famille : 150 recettes des recettes adaptées au goût des enfants, des astuces pour enrichir les recettes de calcium, de fibres, de fer. parfois à l’insu des enfants. Toutes les recettes ont été testées et approuvées par des enfants.

trois-fois1     3_fois2

Trois fois par jour  tome 1: plus de 90 recettes originales et délicieuses. Certaines sont sans gluten, sans lactose, crues, végétariennes, rapides ou économiques d’une célèbre blogueuse culinaire au Québec.

Trois fois par jour tome 2 : plus de 110 recettes complètement inédites et organisées en catégories pratiques (à offrir, économique, gourmand, pour recevoir, rapide, sans gluten, sans lactose, végé et choix d’Alex); 320 pages d’un univers intimiste et magnifiquement photographié.

telechargement

J’ai pas le temps de cuisiner: Pas beaucoup de temps pour cuisiner pas de panique, Laurent Mariotte a concocté pour vous de délicieuses recettes simples et rapides à réaliser.

cuisiner-vite-et-bon

Cuisiner vite et bon: Voici plus de 300 recettes gourmandes et des menus à cuisiner vite et bons. Livre écrit par un médecin nutritionniste et une diététicienne.

recettes-dents-sucrees-1   recettes-dents-sucrees-2  dejeuners-et-collations

Desserts santé et dents sucrées tome 1 et tome 2 – Déjeuners et collations santé: livres de recettes à base de légumes bien cachés dont plusieurs sont sans gluten et végétaliennes. Ces livres sont écrits par une nutritionniste et une mère de famille, la cuisinière qui a failli devenir diabétique mais qui ne l’est pas devenue car elle a changé son de mode de vie.

cuisine-5-ingredients-a-la-rescousse-des-parent

5 ingrédients à la rescousse des parents: Cuisiner tous les jours n’est pas toujours une tâche simple, surtout lorsqu’on est parent. Alexandra Leduc, nutritionniste-diététiste propose 80 recettes qui répondent aux besoins nutritionnels des enfants.

carnivores

Carnivores infidèles : des recettes végétariennes qui plairont assurément à des mangeurs de viande, des recettes d’inspiration très exotique puisque Catherine Lefebvre, en plus d’être nutritionniste et gourmande, est une grande voyageuse.

004392143

Simplissime recette végétariennes: des recettes lues rapidement,  2 à 6 ingrédients par recette, présentés visuellement, une recette très courte, simple, claire et précise, une belle photo du plat, explicite et gourmande, temps de préparation réduit.

recettes-vegan

130 recettes végan faciles, simples et bien expliquées ainsi que des conseils santé pour se lancer dans la cuisine végétalienne.

nutrition-pour-les-nuls

La nutrition pour les nuls édition spéciale Québec. Livre de vulgarisation de la nutrition avec des trucs, des astuces et surtout beaucoup d’informations très faciles à comprendre.

sans-lactose

Sans lactose: 21 jours de menus pour les personnes allergiques au lait ou intolérantes au lactose conçus pour éviter les carences nutritionnelles. Découvrez plus de 50 recettes savoureuses, faciles et rapides à préparer.

910_colon_cover1

Syndrome du colon irritable: Ce livre permet de comprendre le syndrome du côlon irritable afin de soulager les symptômes, leur durée et leur fréquence, d’identifier facilement les ingrédients qui conviennent et ceux qui sont moins tolérés en adoptant une alimentation pauvre en FODMAP, de planifier vos repas et vos collations grâce à des menus quotidiens.

sans-lactose

Mes desserts gourmands sans gluten et sans lactose: Un carnet de recettes faciles et joliment expliquées pour cuisiner en famille.

sport-livre

Nutrition et sport: Selon le type de sport que vous pratiquez, vous retrouverez dans ce livre des menus adaptés à vos besoins. Voici un livre très bien fait, bref, une vraie mine d’or écrit par des nutritionnistes spécialisés dans la nutrition sportive.

nutrition-sportive

Nutrition sportive: Ce guide répond spécifiquement aux besoins selon le sport que vous pratiquez en vous permettant de : comprendre comment votre organisme utilise les nutriments qui lui servent de carburant;  bénéficier de recommandations claires pour prendre du plaisir à bouger, à développer votre endurance et à améliorer vos performances; planifier votre alimentation avant, pendant et après vos entraînements et vos compétitions avec des recettes savoureuses, faciles et rapides à préparer.

bien-manger-pendant-et-apres-un-cancer

Bien manger pendant et après un cancer: Ayant accompagné sa mère dans son combat, cette nutritionniste nous offre ses trucs, astuces et recettes parfaitement adaptés aux gens atteint de cette maladie.

cuisine-anti-cancer1

Cuisiner avec les aliments contre le cancer: livre rédigé par Richard Béliveau, une sommité dans le domaine du cancer. Denis Gingras est chercheur spécialisé en oncologie.Il comprend plus de 160 recettes savoureuses. Inspirées de traditions culinaires diverses et souvent millénaires, ces recettes font appel à plus d’un aliment aux propriétés anticancer reconnues. Complément pratique d’Anticancer le livre de David Servan-Schreiber.

930_sante-intestin

La santé par l’intestin: ce livre écrit par Stéphanie Côté nutritionniste vous permettra de comprendre, à la lumière des récentes avancées scientifiques, comment votre santé intestinale peut influencer votre état général et vice-versa. Vous découvrirez des recettes savoureuses, faciles et rapides à préparer pour faire de votre alimentation une alliée santé.

la-sante-commence-par-les-intestins

La santé commence par les intestins: Notre santé dépend pour beaucoup de celle de nos intestins et donc de ce que nous mangeons. Nous savons aujourd’hui que, pour vivre longtemps et surtout être en bonne santé, il est essentiel d’écouter notre système digestif et d’adopter une alimentation qui lui soit adapté. Ce livre est une mine d’informations et de conseils alimentaires et thérapeutiques pour aller bien.

100-meilleurs-aliments

Les 100 meilleurs aliments : le docteur Laurent Chevallier,  médecin nutritionniste, sélectionne les aliments répondant aux meilleurs rapports en matière de qualité, prix, santé, saveur et protection de la planète. Ces aliments, vendus en grande surface, sur Internet ou au marché, sont accompagnés de conseils de préparation et de quelques recettes .

sauver-la-planete

Sauver la planète une boucher à la fois: Comment faire un potager sur son balcon ou cultiver des champignons en plein hiver? Qu’est-ce que le mouvement Lundi sans viande et le déchétarisme? Pourquoi faire l’épicerie plusieurs fois par semaine ou déguster des mauvaises herbes? Dans ce guide pratique, ludique et convivial, le nutritionniste urbain Bernard Lavallée nous donne une foule de conseils, de trucs et d’astuces pour que le respect et la protection de l’environnement se fassent aussi dans notre assiette. Manger local, choisir la pêche durable, produire moins de déchets, cuisiner les aliments fatigués, produire sa nourriture, etc. :Sauver la planète une bouchée à la fois propose des solutions concrètes et quotidiennes pour que nos choix alimentaires soient respectueux de l’environnement. Une véritable boîte à outils pour avoir une alimentation qui allie le plaisir à la santé humaine et à celle de la planète.

guide-des-aliments

Le guide des aliments contre les idées reçues: pour la première fois, un guide indépendant fondé sur la réalité actuelle des connaissances scientifiques met les pieds dans le plat sur les aliments et fait le tri sur les idées reçues.

Bonnes découvertes !

Cadeaux gourmands

Faire des cadeaux gourmands soit même est toujours un grand plaisir. On met toujours un peu de soi, de notre amour dans leur confection, de plus ils sont réalisés avec des produits simples. Pour toutes les occasions vous ferez des heureux. Même si c’est une tendance actuelle, cela fait bien longtemps que nous pratiquons cela dans la famille. Et notre entourage en est ravi. Pour les réaliser, il suffit juste d’un peu d’imagination et de temps.

Certains cadeaux peuvent être préparés longtemps à l’avance comme les confitures. L’avantage des confitures c’est qu’elles peuvent être confectionnées tout au long de l’année. Un petit pot de confiture fait toujours plaisir à offrir quelle que soit l’occasion.

confiture_noel

Certains cadeaux gourmands peuvent être préparés un peu à l’avance :

Les biscuits secs peuvent être conservés dans une boite en métal plusieurs jours voire plusieurs semaines. Si vous les trouvez un peu mous avant de les mettre dans de jolies boites ou en sachets. Alors, passez-les au four à 170 °C ou 340 ° F pendant quelques minutes. Faites-les refroidir avant de les conditionner. Par contre, si vous les décorez avec un glaçage au sucre, il est préférable de le faire avant de les mettre en boite.

Étoiles au citron                                                                 Tuiles aux amandes

etoiles_citron       tuiles_cadeau

 

      

  Tuiles au sarrasin et à l’orange                                       Sablés aux épices

Les noix croquantes feront un cadeau fort apprécié pour l’apéritif ou une collation. Elles peuvent être cuisinées jusqu’à deux semaines à l’avance et conservées dans une boite en fer ou un bocal en verre hermétique. Goûtez-les avant de les mettre dans vos contenants de fête. Si elles sont un peu molles, mettez-les quelques minutes au four à 150 °C ou 300 °F. Ensuite, laissez-les refroidir complètement avant de les conditionner.

Noix croquantes

noix_noel

Les gourmandises qui ne contiennent pas d’œuf cru et se conservent plusieurs jours :

Les rochers croquants                                                                     Les boules croquantes

rochers_croquants           boules croquantes

Les bouchées au chocolat genre Bounty           Les bouchées ou truffes aux pistaches

bounty_cadeau             bouchees_cadeau

Par contre, toutes les préparations qui contiennent des œufs non cuits doivent être confectionnées peu de temps avant d’être offertes. En effet, le temps de conservation n’est que de deux jours.

Bons préparatifs !

Quelques idées pour éviter le gaspillage alimentaire

Pourquoi parle-t-on de plus en plus de la lutte contre le gaspillage alimentaire. Des études à ce sujet font apparaître que chaque Français jette en moyenne 20 kg d’aliments par an à la poubelle!!! 20kg!!! C’est énorme!!!

  • 7 kg d’aliments encore emballés,
  • 13 kg de restes de repas, de fruits et légumes abîmés et non consommés… ce qui représente plus de 400 € jetés par les fenêtres et c’est bien dommage.

Bien sûr, ce n’est pas toujours facile d’utiliser les restants des plats. Surtout, quand on a préparé ou acheté en trop grosse quantités. Lorsque vous recyclez tous ces aliments au lieu de les jeter, vous réalisez d’importantes économies. Alors, voici quelques idées qui nous l’espérons pourront vous aider à participer à la lutte contre le gaspillage et par la même occasion à faire des économie non négligeables.

1. Planifiez vos menus :

Prévoir à l’avance ses menus pour la semaine est un bon moyen de n’acheter que ce dont on aura besoin. Vous pourrez trouver dans cet article des menus équilibrés toujours validés par Élodie, la nutritionniste du site.

2. Préparez à l’avance votre liste de courses :

shoppinglist    liste-des-courses

A partir des menus que vous avez prévus pour une semaine ou plus, listez les aliments dont vous aurez besoin pour leur réalisation. Mais, tenez compte de ce qui vous reste dans votre réfrigérateur, congélateur et garde-manger. Un bon moyen de ne pas être pris au dépourvu en cas de changement de menu à la dernière minute c’est d’avoir suffisamment de réserves sous la main. Et n’oubliez pas de les noter sur votre liste quand des aliments manquent dans vos réserves.

3. Lors de vos achats :

Faites attention aux dates pour avoir le temps de consommer les aliments. Prenez les produits qui indiquent la date la plus éloignée de la date du jour de vos achats. Et, n’hésitez pas à prendre les produits au fond du rayon plutôt que ceux qui paraissent les plus accessibles. En effet, les produits rangés au fond des rayons sont ceux qui ont la date de péremption la plus longue.

Une chose importante aussi, tenez-vous à votre liste. Et, ne succombez pas à la tentation d’acheter les produits en promotion ou en tête de gondole. En effet, ce sont rarement de bonnes affaires. Vous risquez d’acheter des aliments dont vous n’aurez pas l’utilité et qui sont plus chers que ceux rangés dans les rayons.

Vérifiez que les emballages sont en bon état et ouvrez les boites à œufs pour voir s’ils ne sont pas cassés.

Achetez les surgelés et les produits frais en dernier et mettez-les dans un sac isotherme afin d’éviter de rompre la chaîne du froid ce qui pourrait endommager vos aliments.

4. Rangez les aliments dans votre réfrigérateur au bon endroit :

Les zones de froid peuvent être situées différemment selon les marques de réfrigérateur.

  • Dans la porte ( entre 6 et 8 °C) : les œufs, beurre, lait, jus de fruits, sauces du commerce et confitures entamées.
  • Dans la partie haute (zone entre 4 et 6 °C) : yaourts, fromages frais, crème fraîche, plats, légumes et fruits cuisinés maisons.
  • Dans la partie centrale ou zone froide (de 0 à 4 °C) : viandes, charcuteries, viandes et poissons frais, produits traiteurs frais, crèmes, desserts lactés, produits en cours de décongélation, produits frais entamés, fromages, jus de fruits frais, salades emballées, plats cuisinés du commerce (plats en sauce, pâtisseries,…)
  • Dans le bac à légumes (8 à 10 °C) : légumes et fruits frais lavés ou emballés prêts à être lavés.
  • Et veillez à mettre toujours devant les aliments les plus anciens.
  • Entreposez les plats cuisinés dans des boites hermétiques. Recouvrez les sauces, crèmes d’un film cellophane ou de papier aluminium afin qu’ils n’absorbent pas les mauvaises odeurs ou goûts présents dans le réfrigérateur.
  • et n’oubliez pas de supprimer les emballages en carton qui pourraient contaminer l’intérieur de votre réfrigérateur.

frigo

5. S’y reconnaître dans les dates de péremption :

Les produits alimentaires préemballés comportent une mention indiquant la date limite de consommation (DLC) ou la date de durabilité minimale (DDM).

  • La DLC ou Date limite de Consommation ou « à consommer jusqu’à » : elle concerne les produits dits fragiles comme la viande, le poisson, les plats cuisinés frais, les pâtisseries et les produits laitiers. Il est conseillé de ne pas consommer ces denrées après leur DLC car il y a un risque d’ intoxication alimentaire. Ceci est conseillé par de nombreux organismes gouvernementaux. Mais, avec la lutte contre gaspillage alimentaire, il est possible de la dépasser. C’est le cas des yaourts qui peuvent être mangés jusqu’à 2 semaines après la DLC. La charcuterie emballée et les fromages peuvent également être consommés plusieurs jours après. Un bon moyen pour en être sûr c’est de sentir et regarder le produit. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à le jeter. Les produits dont la DLC est dépassée ne doivent pas être congelés.

etiquettes-a-consommer

  • La DDM (date de durabilité minimum) anciennement appelée la DLUO (Date limite d’utilisation optimale ou « consommer de préférence avant le … » ou « à consommer avant fin … ».

DLC

Au delà de cette date, l’aliment est toujours consommable plusieurs semaines voir plusieurs mois ou années après la date indiquée. Il n’y a pas de risque pour la santé mais son goût et sa valeur nutritive peuvent être altérés.

Il est possible de garder les aliments même lorsque la DDM est dépassée :

  • Les friandises, biscuits salés ou sucrés, les sauces, les huiles, les fromages à pâte dure, les laits stérilisés, le beurre et la margarine peuvent être consommés pendant 2 mois après la fin de la DDM.
  • Les produits secs (le sel, le sucre, la farine, le couscous, la semoule, le riz, les pâtes, les légumineuses, le café, le thé, les poudres instantanées pauvres en graisses), l’eau, les jus de fruits (hors jus frais), les conserves dans des boites en métal non bosselées et des bocaux de verre, le sirop, le miel, le chocolat, les surgelés peuvent être consommés plusieurs mois voir plusieurs années après la DDM.
  • Le cas des œufs est particulier. Vous trouverez tous les renseignements dans notre article.
  • Les fruits et des légumes  peuvent être gardés plusieurs jours à température ordinaire ou au frais dans le bac à légumes du réfrigérateur dans des boites hermétiques ou des sacs en plastique sauf les asperges et les champignons qui doivent être mis dans des sachets en papier. Les pommes de terre et autres tubercules (patates douces, rutabaga,…), l’ail et l’oignon et les cucurbitacées comme le potiron doivent être mis dans un endroit frais, sec et à l’abri de la lumière et vous pouvez les garder plusieurs mois.

6. Utilisez les aliments autrement :

Les épluchures :

Il est possible de cuisiner certaines parties des légumes que l’on épluche. Il en va ainsi: des pieds de brocolis ou chou-fleur, des tiges des herbes aromatiques (persil, basilic, aneth,… ou du cresson, du pourpier,…), des fanes (carottes, radis, …), des feuilles de betteraves, de céleri, de navets, des panais… En effet, vous pouvez les incorporer dans un potage, une tarte, une quiche, une purée ou faire du pesto.

Les épluchures des pommes de terre, panais, carottes bio ainsi que les pommes peuvent être cuisinés pour faire des chips en les enrobant d’épices et les faisant cuire à 110 °C pendant 1 à plusieurs heures jusqu’à ce qu’elles soient croquantes.

Les pelures des agrumes peuvent être zestées ou confites.

ecorces zestes d’orange

Les aliments abîmés :

Ne jetez pas les fruits abîmés ou trop mûres. Vous pouvez en faire de délicieuses compotes, des salades de fruits, des smoothies , des confitures ou les réduire en purée et les intégrer dans une préparation dans le but de réduire la quantité de corps gras. Voici quelles idées de recettes :

Petits pains banane aux noix

Gâteaux aux bananes et au chocolat

Muffins aux poires et aux noisettes

C’est la même chose pour les légumes abîmés. Vous pouvez les cuisiner dans des purées, des soupes, des poêlées, des gratins.

Votre salade ou vos fines herbes sont toutes flétries et ramollies. Un moyen de les revigorer c’est de les plonger dans de l’eau tiède à 35 °C environ 95 °F pendant au moins 1/2 heure. Elles vont redevenir toutes fraîches mais il faut les utiliser dans les heures qui suivent ce sauvetage.

Fruits et légumes peuvent aussi être congelés si vous n’en avez pas l’utilité dans l’immédiat. Vous trouverez un tas de conseils dans ces articles 1 et 2

Autres déchets mis souvent à la poubelle :

Les os, carcasses de poulet, carapaces de crustacés ou parures de poisson (têtes, arêtes centrales, arêtes, queues et même peau) peuvent être cuisinés pour faire de délicieux bouillons comme le bouillon de volaillele bouillon de crustacés ou le fumet de poisson. Ils peuvent vous servir pour aromatiser une sauce, un plat, un potage ou pocher un aliment.

7. Congelez :

Vous avez cuisiné en trop grande quantité. Pas de problème ! Conditionnez vos plats cuisinés, vos accompagnements (riz, quinoa, pâtes, ….), et certains desserts  en portions individuelles pour de futurs lunchs ou si vous en avez assez pour toute la famille en plat collectif que vous pourrez servir les jours où vous n’avez pas le temps de cuisiner. Vous pouvez les stocker dans des boites hermétiques spéciales congélation, des barquettes en aluminium ou des sachets en plastique mais n’oubliez pas de les étiqueter en indiquant ce qu’ils contiennent ainsi que la date de congélation.

congelation

Vous avez acheté un gros bouquet de persil mais il vous en reste une bonne partie. Alors avant qu’elles ne s’abîment congelez vos herbes aromatiques avant qu’il soit trop tard.

Voici un petit tableau pour savoir le temps de conservation des produits congelés (source Passeport santé)

Aliments  Durée de congélation maximale
Restes – viandes et légumes Entre 2 et 3 mois
Soupes 4 mois
Fruits et légumes 12 mois
Pains 2 mois
Lait 6 semaines
Viande hachée Entre 2 et 3 mois
Bœuf, rôti ou biftecks Entre 10 et 12 mois
Poulet 6 mois
Poisson gras 2 mois

8. Idées pour accommoder des restes :

Il y a de multiples façons d’accommoder les restes.

  • un reste de pâtes, peut devenir une salade. Vous pouvez le compléter avec une sauce, des champignons, de la viande, du tofu, des fruits de mer, des aromates, du fromage. Soyez inventif ou allez sur le web. Il regorge d’idées. Même chose pour un reste de rizde boulgour ou de maïsetc…
  • Un reste de ratatouille.
  • Faites des omelettes avec des petits restes de légumes, viande ou poisson.
  • Le pain peut avoir une seconde vie car il offre de nombreuses possibilités. Pour les connaître voici nos articles à son sujet : comment utiliser le pain restant 1 et 2

9. Compostez :

Un bon moyen aussi de réduire la taille des poubelles c’est de mettre tous vos déchets végétaux, thé, café moulu dans un composteur. Si vous n’avez pas de jardin, il existe des composteurs pour appartement, des composteurs collectifs et certaines communes en font le ramassage. Renseignez-vous. Tous ces déchets auront une seconde vie pour enrichir la terre et donner de beaux végétaux.

Sources :

Connaissances professionnelles et personnelles. Agriculture.gouv, consoglobe, UFC que choisir, 50 millions de consommateurs, Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation), ADEME.

5 conseils pour gagner du temps en cuisine

Le travail, les enfants, les courses, les trajets,… les journées sont bien chargées et le temps à consacrer à la préparation des repas est très souvent réduit. Vous voulez garder une alimentation équilibrée et ne pas tomber dans la malbouffe ? Alors, voici 5 conseils pour vous aider :

Conseil n°1 : L’organisation

S’O R G A N I S E R est une des clés pour gagner du temps en cuisine. Mais comment faire ?

  • Planifiez vos menus de la semaine à l’avance. Ainsi, vous vous en tiendrez à votre liste de courses quand vous irez à l’épicerie et vous ferez en plus de belles économies ! De ce fait, vous ne ferez vos courses qu’une seule fois par semaine. Vous gagnerez temps et énergie.
    • Exemples de menus pour le soir

    • Exemple de menus de la journée pour une semaine.

  • Les réserves : ayez suffisamment de réserves pour cuisiner rapidement et ne pas être obligé d’aller sans cesse à l’épicerie.
  • Rangez vos aliments toujours au même endroit. Vous ne perdrez pas de temps à chercher ce dont vous avez besoin. Faites de même pour vos ustensiles de cuisine et rangez-les à proximité de leur lieu d’utilisation. Par exemple, les casseroles à côté de votre plaque de cuisson.
  • Ayez une poubelle à proximité du lieu de préparation. Cela vous évitera des allées et venues inutiles.
  • Organisez votre plan de travail quand vous cuisinez, voir Eplucher les aliments sans souci.
  • Lisez bien votre recette avant de commencer à la préparer. Sortez et pesez tous les aliments dont vous avez besoin à sa réalisation. Regardez les temps de préparation et la liste des ingrédients avant de vous lancer. Il est préférable de cuisiner les recettes connues et rapides à préparer quand le temps vous manque. Réservez les nouvelles recettes pour les périodes calmes.
  • Regroupez votre vaisselle au fur et à mesure au lieu de l’éparpiller. Cela dégagera votre plan de travail et vous permettra de continuer vos préparations sans être gêné. Et pour la vaisselle, n’hésitez pas à faire participer la famille !
  • Préparez des repas d’avance quand vous avez du temps (ex : le dimanche après-midi quand les enfants font la sieste) ou alors doublez les quantités que vous préparez et congelez-en la moitié. Vous aurez ainsi des repas tout prêts dans votre congélateur.
  • Préparez la table du petit déjeuner la veille cela évitera la bousculade matinale ou les petits déjeuners bâclés par manque de temps.

Conseil n°2 : Utiliser des aides culinaires

conserves

  • Achetez des fruits et légumes en conserve ou en surgelé. Vous évitez ainsi les corvées d’épluchage et de taillage. Si vous hésitez sur la valeur nutritive des conserves, lisez notre article.
  • Utilisez des fines herbes surgelées. Vous pouvez aussi les congeler vous-même. C’est un bon moyen d’éviter le gaspillage en jetant les bouquets entamés et ensuite inutilisés.
  • Utilisez des pâtes à tarte prêtes à l’emploi pour vos tartes. Vérifiez leur composition en privilégiant celles qui contiennent le moins d’ingrédients et dont les noms sont connus.
  • Achetez des aliments prêts à l’emploi comme les fromages râpés, les bouillons déshydratés,… et accessoirement les crudités et les salades en sachets si vraiment vous n’avez pas le temps.

Conseil n°3 : Choisissez les bonnes techniques culinaires ou utilisez des astuces gain de temps

  • Taillez vos aliments en petits morceaux, le temps de cuisson sera réduit et vos préparations seront prêtes plus vite.
  • Faites bouillir votre eau dans une bouilloire pour cuire plus vite vos aliments à l’eau.
  • Utilisez des cuillères ou des tasses à mesurer qui sont plus rapides à utiliser qu’un verre mesureur ou une balance. voir notre article sur les mesures et équivalences.

mesure   tasse mesure

  • Préparez un shaker de vinaigrette pour assaisonner rapidement vos salades.
  • Faites cuire pâtes, riz, pommes de terre, quinoa,… en doubles portions pour pouvoir les apprêter de façons différentes au cours de la semaine. Vos repas seront plus vite prêts . Vous pouvez aussi congeler riz, boulgour, semoule, quinoa, semoule pour en avoir d’avance. Cela vous fera gagner du temps.
  • Cuisinez vos recettes en double ou plus. Vous ne mettrez pas beaucoup plus de temps à les préparer mais vous y gagnerez en temps et en argent car vous pourrez congeler des portions pour les jours où vous ne pouvez vraiment pas cuisiner ou lorsque vous avez envie de faire autre chose.
  • Lorsque vous préparez de la pâte à pizza ou à tarte faites en plusieurs portions et congelez-les. Mais il faudra pensez à les décongeler à l’avance avant de les utiliser. Si vous ne savez ou ne voulez pas préparer vos pâtes, vous pouvez les acheter prêtes à l’emploi.
  • Les épluchages : épluchez salade et légumes dont vous avez besoin en une seule fois pour les 2 à 3 jours qui suivent et conservez-les dans des sachets ou des boites prévues pour les crudités. Il existe également des sachets spéciaux pour les crudités qui permettent de les conserver plusieurs jours.

sac-a-salades

Conseil n°4 : Utilisez du matériel gain de temps

Inutile d’avoir une multitude de robots culinaires. Seuls certains sont vraiment des outils gain de temps.

  • Le four à micro-ondes : la cuisson au four à micro-ondes permet des cuissons rapides et préserve une grande partie des vitamines et des minéraux.
  • La cocotte minute permet de diminuer de moitié les temps de cuisson. Idéale pour les cuissons longues quand on est pressé.
  • Le robot culinaire permet d’effectuer de nombreux types de préparations (hacher, mixer, malaxer, pétrir, ….). Choisissez-le robuste et complet de façon à en avoir un seul, mais qui vous durera de nombreuses années.
  • Le mixer plongeant est l’appareil idéal pour mixer potages et compotes sans avoir un tas de vaisselle à laver. Pour bien l’acheter, suivez nos conseils.
  • Une planche à découper, prenez-la plutôt grande pour être à l’aise dans vos gestes. Une fois vos aliments taillés, utilisez-la pour les transporter jusqu’au lieu d’utilisation. Choisissez-la plutôt légère et facile à nettoyer et désinfecter.
  • Investissez dans de bons couteaux pour un taillage plus rapide.
  • Un couvercle spécial anti graisse ou anti éclaboussures est très pratique pour réduire les nettoyages.

couvercle anti graisse                       Couvercle-anti-eclaboussures

Conseil n°5 : Déléguez

Family cooking together in kitchen

  1. N’hésitez pas à faire participer tous les membres de la famille pour la préparation des repas et les tâches périphériques (vaisselle, rangement du lave vaisselle, mise du couvert, poubelles…).
  2. Même les petits peuvent participer à la confection des repas. Ce sera l’occasion d’être ensemble, d’initier les enfants à la cuisine et d’éviter que vos enfants boudent les plats que vous préparez. Ils seront très fiers de ce qu’ils ont fait et mangeront sans hésitation.
  3. Pour les courses, c’est pareil. A partir d’un certain âge et en fonction de la proximité des magasins, les enfants peuvent aller vous dépanner.

Et pour compléter tous ces conseils, vous pouvez aussi lire aussi :

Petites astuces pour gagner du temps en cuisine

Quelques astuces pour faire des économies

Lavage des mâches

Les mâches sont souvent cultivées dans des terres sableuses.

Aussi, il est difficile de les débarrasser de tous les grains de sable qui se trouvent coincés dans les petites feuilles et leur élimination demande souvent de nombreuses manipulations.

Voici une petite astuce pour laver efficacement et rapidement les mâches :

  • Mettez-les dans le panier de votre essoreuse à salade

mâches1

  • Recouvrez-les d’eau, mélangez avec la main et secouez un peu les petits bouquets.

mâches2

  • Soulevez le panier percé. Les petits grains de sables sont tombés au fond de la cuve.

mâches 3

  • Rincez la cuve
  • Renouveler l’opération 2 à 3 fois jusqu’à ce qu’il ne reste aucun dépôt au fond de la cuve.
  • Essorez les mâches

Vous pouvez les conserver plusieurs jours dans une boite hermétique spéciale légumes ou dans un sachet en plastique.

Elles peuvent être cuisinées crues ou cuites.

Voici plusieurs recettes de salades:

Salade de mâches mangue- avocat 

Salade de mâches fruitée

Salade de mâches automnale

Les réserves indispensables à avoir

Vous avez planifié vos menus mais un contretemps de dernière minute ne vous permet pas de réaliser la préparation que vous aviez prévue car trop longue ou vous n’avez pas envie de la cuisiner. Dans ce cas, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • aller voir dans le réfrigérateur ce qu’il y a
  • aller voir dans le congélateur
  • aller dans le garde manger

Mais pour cela, il faut avoir des réserves. Pour être efficace et gagner du temps en cuisine, il est indispensable d’avoir ce qu’il faut sous la main. Cela vous évitera d’aller à l’épicerie du coin tous les jours et de perdre un temps précieux.

Avoir une bonne organisation est  la clé de la rapidité.

Pour vous aider à gagner du temps et être bien organisée voici quelques petits conseils.

Les conserves  indispensables :

conserves4

Pour gagner du temps et manger sainement, il est indispensable d’avoir toujours sous la main un minimum de conserves et de produits secs de base.

  • Les conserves de poisson : thon au naturel, saumon, crabe, moules, maquereau, sardines, anchois
  • Les conserves de légumineuses : lentilles, pois chiches, haricots rouges, noirs ou blancs
  • Les conserves de légumes : petits pois, haricots verts, maïs en grains, fonds d’artichaut, champignons, tomates pelées, tomates concassées, sauce tomate, concentré de tomate, olives noires et vertes, cornichons
  • Conserves de fruits : ananas en tranches ou en morceaux, poires, pêches, abricots, châtaignes

 

Les produits secs indispensables :

epicerie

Les produits céréaliers : Avoir toujours un petit assortiment de pâtes et de riz (de préférence complètes ou semi-complètes), de la semoule couscous, du blé, du boulgour, du quinoa.

  • Les produits de base pour la pâtisserie : farine blanche tous usages, de la farine complète ou semi-complète, de la fécule de maïs, du sucre en poudre, de la cassonade, du miel, de la levure chimique ou poudre à pâte, du sucre vanillé ou de la vanille liquide, du chocolat noir, des flocons d’avoine, des germes de blé…
  • Des produits en briquettes  : crème fraîche, lait, lait de soja, lait de coco,…
  • Des légumineuses sèches : lentilles corail, haricots rouge et blancs, pois chiches, pois cassés, lentilles vertes ou blondes,…
  • Des épices et des herbes déshydratées : cumin, curcuma, paprika, gingembre, curry, cannelle, safran, sel, poivre, piment de Cayenne ou d’Espelette, herbes de Provence, fines herbes séchées (origan, thym, romarin, basilic, laurier…)
  • Des bouillons en cube ou en poudre : légumes, volaille, bœuf mais dégraissés et à teneur réduite en sel.
  • Des condiments et huiles : huile de colza ou canola, olives, tournesol, noix, chanvre, vinaigre balsamique, de cidre, de vin rouge ou blanc, de riz, sauce soja, sauce piquante, sauce Worcestershire , moutarde fine, ancienne,…
  • Des fruits secs : dattes, abricots, raisins, figues, canneberges,…
  • Des noix et des graines : amandes, noix de Grenoble, noisettes, arachides, pignons de pin graines de sésame, beurre d’arachide,….
  • Des légumes de base : oignon, ail, pommes de terre.

 

Les indispensables du réfrigérateur :

produits laitiers   fruits-et-legumes

  • Des fruits et légumes : concombre, carottes, salade, radis, poivrons, avocats, pommes, bananes et autres fruits et légumes de saison, citron, citron vert ou lime.
  • Beurre, margarine
  • Œufs
  • Des produits laitiers : lait, yaourts, fromage blanc, ricotta, feta, mozzarella, chèvre, gouda, gruyère, crème fraîche.
  • Des condiments : mayonnaise, pesto, purée d’ail, gingembre frais ou en purée, pâte de cari, moutarde entamée.
  • Tofu nature ou aromatisé
  • Viande froide (jambon, bacon, jambon fumé), évitez les charcuteries industrielles

 

Les indispensables au congélateur :

les-aliments-congeles

  • Des légumes surgelés : haricots verts, petits pois, brocolis, épinards en branches, légumes mélangés non cuisinés,…
  • Des fruits surgelés : bleuets ou myrtilles, griottes, mangue, framboises,…
  • Des viandes  : filet de poulet et de porc, côtelettes de porc, de mouton, steak haché de bœuf maigre à cuisiner, escalopes de veau, dinde, cuisses de poulet,…
  • Des poissons et fruits de mer : poissons gras (saumon, truite), poissons blancs, crevettes, et moules décortiquées, pétoncles,…
  • Des fines herbes : persil, ciboulette, basilic, menthe, oignons et échalotes hachés,…
  • Des pains : blancs, aux grains, tortillas, pita, bagels,…

 

En ayant ces réserves sous la main, vous ne serez jamais pris au dépourvu et vous pourrez cuisiner sainement et rapidement. Vous aurez toujours la possibilité de confectionner des goûters ou des desserts avec vos enfants si l’envie vous prend. Mais, un autre bon moyen de ne pas être pris au dépourvu pour la préparation des repas, c’est de planifier les menus sur la semaine. Vous pourrez ainsi préparer votre liste de course en conséquence.

 

Que faire avec ma ratatouille restante ?

L’origine du « ratatouille » vient de l’occitan ratatolha. Il est également utilisé dans toutes les langues, y compris en anglais,

À l’origine, le mot « ratatouille » désigne dès 1778 un ragoût hétéroclite. L’abréviation « rata » désigne en argot militaire un mélange de haricots et de pommes de terre, puis de légumes variés et de viande grasse. Le rata est en effet la cantine de base du militaire, simple et rapide à confectionner.

Au 20ème siècle, apparaît la ratatouille que nous connaissons. Ce savoureux ragout de légumes de l’été (aubergines, courgettes, poivrons, tomates, oignons) coupés en rondelles ou en dés et revenus dans l’huile d’olive que l’on cuit ensemble ou séparément selon les recettes et les traditions. Ce plat est une spécialité de la Provence et de la région niçoise mais on trouve de nombreuses variantes dans tout le bassin méditerranéen.

_DSC1988

Voici quelques exemples:

  • avec des oignons, des tomates et des aubergines (ratatouille bohémienne),
  • des olives noires ( ratatouille niçoise),
  • avec des poivrons, des oignons et du piment d’Espelette (piperade)

piperade_DG

La ratatouille est un plat sain et délicieux à condition de ne pas être cuisiné avec une importante quantité d’huile.

Que faire de ma ratatouille restante?

Elle peut-être utilisée dans de nombreuses préparations:

froide en entrée sur des tartines.

chaude:

  • en accompagnement de viande ou de poisson. Elle est particulièrement délicieuse avec des cotelettes de mouton, du poulet ou du thon grillé
  • en plat végétalien ou végétarien avec du tofu, des pois chiches ou des haricots en grains.
  • avec des oeufs (recette), dans une omelette,
  • en garniture de quiche, (recette des mini quiches)
  • dans une feuille de brick ( recette)
  • en garniture dans un cake ou des muffins
  • en gratin avec des pâtes

Elle se réchauffe facilement au four à micro-ondes, se congèle ou se met en conserve. Alors, n’hésitez pas à profiter de la profusion des légumes d’été pour en confectionner de grosses quantités et la savourer pendant l’hiver.

 

Comment utiliser des restes de pain 2

Dans le premier article, nous avons abordé plusieurs façons d’utiliser du pain rassis.

Il en existe de nombreuses autres. En voici quelques unes, mais la liste est infinie.

Faire de la chapelure

Utilisez du pain ou du pain de mie bien dur et sec, passez-le au mixer pour obtenir de la poudre. S’il n’est pas suffisamment sec, mettez-le au four à 200 °C ou 390 °F avant de le mixer.

Vous pouvez utiliser du pain complet ou aux grains entiers pour une chapelure qui contiendra davantage de fibres.

Petit truc, aromatisez votre chapelure avec des épices (curry, cumin, gingembre ou selon votre envie) ou avec des herbes sèches (thym, romarin, origan,…). Vous pouvez lui ajouter des céréales (flocons d’avoine, de quinoa, ou des graines (pavot, sésame,..), du fromage râpé.

Avec la chapelure, vous pouvez faire des panures (viandes, poissons, fromages).

La chapelure peut être ajoutée à un appareil à crumble en particulier pour un crumble salé ou sur des verrines salées.

Vous pouvez la saupoudrer sur des gratins (fruits de mer, légumes) pour leur donner un petit croquant.

Epaissir une soupe

Votre potage est trop liquide ! Ajoutez du pain rassis en morceaux. Vous pouvez mixer votre soupe ou laisser les morceaux imbibés des aromes et liquides de votre potage comme il est pratiqué dans de nombreuses régions.

Vous pouvez utiliser cette méthode pour enrichir votre potage et en faire une soupe repas.

soupe_oseille_DG

 

Faire du pain perdu ou de la brioche perdue (pain/brioche doré)

Avec des tranches de pain de mie ou de brioche rassises, il est possible de confectionner de nombreuses préparations aussi bien sucrées que salées.

On compte en général 1 œuf pour 250 ml de lait.

Version salée

  • Pain perdu au fromage : d’abord trempez dans un appareil avec œufs et lait, faites cuire à la poêle puis gratinez au four.
  • Pain perdu utilisé comme une tartine avec une infinité de garnitures selon votre envie.
  • Pain perdu utilisé pour faire des croque-monsieur moelleux.
  • Le pain peut être utilisé en remplacement de la farine. Il est mixé ou non après le trempage. Ensuite, ajoutez la garniture que vous souhaitez comme pour faire un cake : thon, olives, tomates séchées, fromage, courgettes, feta, champignons… Mais le temps de cuisson est plus long, en général, 40 minutes à 1 heure de cuisson est nécessaire selon l’épaisseur et la garniture.

Version sucrée

On peut utiliser du pain pour faire le traditionnel pain doré ou perdu servi avec du sucre en poudre ou plus raffiné avec de la brioche.

Il existe de nombreuses possibilités d’accompagner le pain ou la brioche dorée ou perdue :

Le pain ou la brioche peuvent servir à faire des puddings ou des gâteaux de pain. Mais dans ce cas le temps de cuisson au four est plus long, au minimum 45 minutes selon l’épaisseur.

 

 

Comment utiliser les restes de pain 1

Que faire d’un pain de mie inutilisé, d’une baguette de la veille, d’un pain aux céréales rassis, de tranches de brioches oubliées ? Que faire de ces restants ? On est souvent confronté à cette situation.

Ne les jetez pas ! Recyclez- les !

Voici quelques idées toutes simples pour les utiliser.

Réhumidifier votre pain

Il vous reste de la baguette un peu dure de la veille. Deux solutions :

  • humidifiez-la un peu puis passez-la quelques minutes au four à 80 °C ou 175 °F,
  • plus rapide, humidifiez-la et passez-la quelques secondes au four à micro-ondes mais le pain est moins croustillant.
Faire griller le pain

Sachez que votre pain durci retrouve son moelleux après avoir été toasté.

Faites-en des tartines de confiture, fromage, pâté, rillettes de poisson, tapenade pour un apéritif, une entrée ou une collation.

Des petites tranches de baguette toastées puis aillées ou non sont idéales servies avec un potage ou une fondue savoyarde.

 

 

Faire des croûtons

Version santé :

  • coupez du pain dur en dés. Les croûtons peuvent être utilisés tels quels pour un potage, une soupe de poissons, une salade,
  • vous pouvez les gratinez en les passant au four à 200°C ou 390°F quelques minutes sans qu’ils ne brûlent ou les dorer à la poêle sans corps gras.

Version aillée :

  • coupez des tranches, frottez de l’ail dessus puis coupez les tranches en cubes,
  • mettez ces cubes dans un sachet plastique avec un peu d’huile d’olive, secouez bien,
  • vous pouvez les utiliser tels quels mais pour qu’ils soient plus croustillants faites-les gratiner au four comme plus haut.

 

Faire des pains

Le principe est simple. Il suffit d’émietter du pain rassis et de le faire tremper dans un peu de lait. Généralement on ajoute des œufs, des herbes, des légumes, le tout mixé. On peut faire des pains de viandes, de poissons ou de légumes. Ensuite ces préparations sont cuites au four. Elles peuvent être servies chaudes ou froides.

 

Faire des tartines ou des bruschettas

En général, on utilise de grandes tranches de pain de campagne ou aux grains entiers. Mais, elles peuvent être faites avec toutes sortes de pains : tranches épaisses de pains de mie, ciabatta, baguette, pains aux noix, aux figues, aux olives…

On peut inventer à l’infini les aliments que l’on va y déposer pour faire une tartine.

Une fois confectionnées, les tartines sont gratinées rapidement sous le gril du four ou une salamandre.

Elles peuvent aussi être servies froides sans être gratinées mais dans ce cas, le pain doit être toasté avant d’y déposer les aliments.

Les tartines doivent être servies rapidement pour ne pas que le pain soit détrempé.

En voici un exemple du site :

Tartine aux asperges vertes et au fromage de chèvre

Tartines méridionales

tartine_meridionale_DG

Bientôt, vous aurez la suite de cet article avec d’autres façons d’utiliser du pain rassis en versions salées et sucrées.

Le voici: « Comment utiliser les restes de pain 2 »

 

Une rentrée sans stresser

La rentrée est souvent synonyme de course contre la montre, d’horaires chamboulés, d’achats de dernière minute et de repas bâclés. Alors pour éviter de s’énerver et de perdre en quelques jours le bénéfice des vacances, un seul mot : ORGANISATION.

La rentrée doit être planifiée à l’avance. Pour passer ce moment difficile avec le moins de stress possible, voici quelques conseils :

  • Profitez de la rentrée pour prendre de bonnes résolutions afin de ne pas être obligé de courir sans cesse.
  • Prévoir suffisamment de réserves. Profitez des derniers jours de vacances ou d’un week-end pour remplir garde-manger, réfrigérateur et congélateur de façon à avoir le plus d’aliments à disposition pour ne pas être obligé d’aller sans cesse au magasin du coin. Vous pourrez trouver la liste des réserves indispensables dans cet article.
  • Planifiez vos menus sur une semaine à l’avance de façon à préparer votre liste de courses.
  • Utilisez des petites astuces qui vous ferons gagner du temps en cuisine.
  • Profitez des week-ends ou de quelques jours de vacances pour préparer des repas à l’avance que vous pourrez utiliser dans les 48 heures suivantes ou que vous congèlerez. Ainsi, vous aurez toujours sous la main des plats santé vite prêts.
  • De nombreux plats peuvent être congelés ce qui facilite vraiment la vie.

Voici quelques recettes :

Velouté aux courgettes franc-comtois
Soupe de tomate mexicaine
Croque camembert
Lapin aux olives
Poulet vallée d’Auge
Veau au curry
Blésotto aux champignons
Spaghettis végétariens façon bolognaise
Crevettes au curry
Morue estivale

 

modifié le 26 août 2015

Petites astuces pour gagner du temps en cuisine

Nous avons déjà évoqué ce sujet , mais nous souhaitons l’aborder de nouveau et faire un rapide rappel de petits trucs qui vous feront gagner de précieuses minutes quand vient le temps de préparer les repas.

 

Petits rappels essentiels

 

  • Ranger de façon rationnelle vos réserves et vos ustensiles de cuisine de façon à les retrouver facilement et à savoir ce que contient votre garde-manger.
  • Ayez suffisamment de réserves sous la main pour éviter de passer votre vie au supermarché.
  • Ayez sous la main des ustensiles et des appareils gain de temps (couteau de chef ou en céramique, mixer plongeant, four à micro-ondes, autocuiseur…)
  • Hors saison, n’hésitez pas à utiliser des conserves ou des aliments surgelés qui ont pratiquement la même valeur nutritive que les frais et qui vous font gagner du temps sur la partie préparation.
  • Prévoyez à l’avance vos menus pour la semaine.
  • Lorsque vous cuisinez, pensez à faire des portions supplémentaires pour un autre repas dans la semaine ou pour congeler. Les week-ends prenez le temps de cuisiner certains repas de la semaine.
    Lorsque vous cuisez des pâtes, du riz ou tout autre féculent faites-en le double. Vous pourrez les apprêter autrement une autre fois ou les congeler.
  • Ayez toujours de la vinaigrette d’avance dans un shaker. Vous pourrez ainsi préparer une salade en un clin d’œil.

Tous ces points sont davantage développés dans notre livre.

 

L’épluchage et le taillage


Même si les fruits et les légumes surgelés ou en conserves permettent d’économiser un temps précieux sur l’épluchage et le taillage, il serait dommage de ne pas profiter des aliments de saison ou de ceux de son jardin. Sans compter que certains aliments ne se trouvent ni en surgelé ni en conserve et que lorsque l’on veut préparer des crudités, il est presque toujours indispensable de les éplucher et de les tailler.

Prenez les habitudes des professionnels, utilisez 3 récipients, dont un pour les épluchures. Il vous suffira de le prendre et de jeter les déchets. Utilisez de bons instruments (couteau d’office, couteau économe ou épluche légumes).

Récipient contenant les aliments à éplucher. Il évite de salir le comptoir ou le plan de travail.
Récipient contenant les épluchures. En mettant tous les déchets dans un récipient, on évite de salir le comptoir et les épluchures sont jetées rapidement.
Récipient contenant les aliments épluchés. Pour les légumes, utilisez de préférence une passoire. Vous n’aurez plus qu’à les passer sous l’eau sans changer de récipient.

 

Achetez une ou plusieurs salades que vous éplucherez, laverez et garderez dans une boîte hermétique pour en avoir pour plusieurs jours.

Pour les herbes fraîches, achetez un gros bouquet. Vous pourrez mettre dans des boîtes hermétiques au congélateur ce dont vous n’aurez pas l’utilité rapidement. Sinon elles risquent de s’abimer. Vous en aurez ainsi toujours sous la main même en hiver.

Parez et préparez vos légumes au maximum 2 jours à l’avance afin d’éviter une trop grosse perte en valeur nutritive. Une partie des vitamines est en effet perdue par l’oxydation à l’air et à la lumière.

 

Les cuissons rapides

 

Privilégiez les cuissons au four à micro-ondes. En plus de garder davantage les vitamines et les minéraux, les cuissons au four à micro-ondes sont beaucoup plus rapides. De nombreuses recettes du site sont préparées ainsi.

En voici quelques unes :

 

Petits gratins de pomme de terre express
Compote de pêche à la lavande
Compote pomme-banane à la noix de coco

 

Utilisez la cocotte minute ou marmite à pression, le temps de cuisson en sera divisé par 2 (voir la recette du lapin aux olives). Coupez les aliments en petits morceaux, le temps de cuisson en sera diminué.

 

La famille

 

Tous les membres de la famille peuvent et devraient participer à la préparation des repas en fonction de leur âge et leur disponibilité. Mettre le couvert, vider le lave-vaisselle, porter la poubelle sont des tâches à portée de tous. Même les petits peuvent participer. Ils peuvent couper la salade avec les mains, garnir une tarte, façonner des boulettes ou des galettes, couper la pâte avec un emporte-pièce, décorer un gâteau…

 

Les courses faciles

 

De plus en plus d’enseignes commerciales proposent de livrer les courses que vous avez faites dans leurs magasins. Vous pouvez également profiter d’une pause au travail, de votre trajet en bus ou en train, de la sieste des enfants pour faire votre shopping ménager sur internet et de le faire livrer à domicile ou d’aller chercher vos courses en voiture. Il suffit de quelques minutes pour récupérer vos achats sans avoir à faire la queue aux caisses et à faire de nombreuses manipulations épuisantes.

La cuisine de tous les jours doit être simple et nutritive mais faites-là avec des produits de qualité pour que chacun y trouve son bonheur.

 

Quelques astuces pour faire des économies

Le coût de la vie est de plus en plus élevé et l’alimentation est l’un des postes qui subit le plus cette hausse de prix. Mais, ce n’est pas pour autant que l’on doit moins bien se nourrir.

Voici quelques astuces simples qui peuvent, au bout du compte, vous faire réaliser des économies substantielles tout en vous permettant de garder une bonne alimentation.

  • D’abord et avant tout, évitez les produits industriels prêts à manger. Ils sont chers et très rarement santé car ils contiennent souvent trop de gras saturés, de sucre ou de sel. Privilégiez les produits frais et de saison !
  • Au lieu d’acheter des yaourts aux fruits, achetez-les nature et ajoutez de la confiture ou des fruits en morceaux frais ou surgelés. Vous aurez le même résultat, mais cela vous coûtera beaucoup moins cher. Vous pouvez aussi, si vous aimez cuisiner, acheter une yaourtière et faire vous-même vos yaourts. C’est rapide, délicieux et vous ferez des économies appréciables.
  • Vous pouvez aussi investir dans une machine à pain. Fabriquer son pain ou ses brioches maison n’est pas bien difficile et cela ne prend pas beaucoup de temps. Votre machine sera bien vite rentabilisée, et vous pourrez vous régaler avec les nombreuses recettes qui existent.
  • Profitez de l’heure avant la fermeture des marchés pour faire vos courses, les produits sont tout aussi bons qu’au début mais pour éviter de remballer trop de produits les commerçants font des promotions très intéressantes.
  • Profitez des promotions intéressantes faites dans les magasins pour acheter en plus grosse quantité. Vous pouvez les congeler directement (voir ici et .) ou cuisiner plusieurs portions pour les congeler et avoir ainsi des réserves quand vous manquez de temps.
  • Achetez des produits de saison, faites des réserves quand ils sont moins chers (voir liens ci-dessus et ici).
  • Si ce n’est pas la saison, n’hésitez pas à acheter des fruits et des légumes surgelés ou en conserves. Les fruits et légumes surgelés ont une valeur nutritive pratiquement identique aux produits frais, voire meilleure si ces derniers sont entreposés depuis longtemps. Ils sont pratiques et rapides à préparer. Ils ont été sélectionnés, cueillis et surgelés aussitôt après la cueillette. Il en va de même pour les conserves qui ont une bonne valeur nutritionnelle mais il existe une perte de valeur nutritive lors de la mise en conserve qui les rend moins bons d’un point de vue nutritif que leurs équivalents frais ou surgelés.
  • Au lieu de les jeter, utilisez vos fruits et légumes défraîchis en faisant des potages, des compotes, des purées, des salades de fruits, des gâteaux et, pourquoi pas, des confitures.
  • Avant d’acheter un produit en promotion, regardez bien le prix au kilo et comparez avec les articles du même genre qui ne sont pas en promotion. Vous serez surpris car les promos ne sont pas forcément une bonne affaire. Parfois, ils sont plus chers. Surprenant, non !!!

Rappelez-vous que ce qui coûte cher c’est surtout ce que l’on n’a pas utilisé et que l’on jette. Pour éviter cela, prévoyez vos menus avant de faire vos courses.

Planifier un menu sur deux semaines ou plus vous permettra de faire des économies substantielles sur votre argent mais également sur votre temps, car vous irez faire votre épicerie moins souvent !

 

 

Quelle pomme pour ma cuisine

 

pommes-rouges-au-milieu-des-branches

En cuisine, la pomme est un trésor que l’on peut préparer de mille et une façons aussi bien crue que cuite.

Avec plusieurs milliers d’espèces différentes, nous n’avons que l’embarras du choix.

Il existe plusieurs variétés courantes dans le commerce pour lesquelles il est facile de savoir comment les manger. Certaines sont meilleures mangées crues, d’autres cuites en tarte ou en compote. Chaque variété sa saveur certaines elles sont sucrées, d’autres acides. Ce n’est pas toujours facile de s’y reconnaître. Aussi, nous vous avons préparé un petit guide :

Avec la profusion des variétés et l’arrivée sur les marchés de pommes issues de variétés plus anciennes et de nouvelles provenant de la recherche agronomique, il n’est pas toujours facile de savoir si la pomme que l’on vient de découvrir est bonne à manger crue, si elle se tient bien à la cuisson ou si elle fera une délicieuse compote.

Petit truc pour savoir si une pomme tient bien à la cuisson:

Epluchez ½ pomme, coupez des tranches, posez-les sur une assiette, couvrez d’une feuille de cellophane spécial cuisson et cuisez-les au four à micro ondes environ 2 minutes à puissance maximum. Vous pourrez ainsi savoir comment les cuisiner.

Si la pomme a gardé sa forme originelle et qu’en soulevant une tranche, la pomme ne se démonte pas. Elle sera parfaite pour des tartes. Si la pomme est un peu boursoufflée mais surtout si vous ne pouvez la prendre dans les doigts sans qu’elle ne se démonte, alors elle conviendra très bien pour des compotes
La  conservation

Pour les conserver, mettez-les dans un endroit frais et humide et de préférence à l’obscurité. Elles se conservent aussi dans le bas de votre réfrigérateur dans un sac en papier 2 à 3 semaines ou plus longtemps selon la variété. Dans votre cuisine, les pommes se conserveront quelques jours, placez-les plutôt le pédoncule en bas pour une conservation un peu plus longue.

La pomme est à consommer sans modération !

Ne dit-on pas : « une pomme mangée chaque matin éloigne le médecin ! »

Alors pourquoi s’en priver ? Du début à la fin du repas, n’hésitez pas à la préparer !

Un menu avec des pommes

L’ENTRÉE

Salade de mâches automnale

LE PLAT PRINCIPAL

Découvrez d’autres recettes de pommes sur ce site.

NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir tous les mois nos nouveaux articles et recettes santé

Pour vous inscrire

CLIQUEZ ICI